AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 M.C [CM] (Bestiaire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: M.C [CM] (Bestiaire)   Dim 14 Oct 2007 - 17:12

Grand élan de motivation ce dimanche, je me lance dans le CM. Il me manque le second cm (celui qui clôt en principe l'intro... ce qui me permet en quelque sorte de voir si un autre élève de l'ilpga présent dans ce cours est prêt à me filer un petit coup de main ^^ )


Mythes et Symboles du Bestiaire


Introduction.
1/° le mythe : une définition délicate à cerner.
a) mythe : objet d'un récit imaginaire.
mutos (récit) opposé à logos (écrit)
sens 1 : parole discour orale
sens 2 : récit fabuleux, non-historique. Le logos fait appel à l'intelligence du lecteur, le mutos fait appel à l'empathie (émotions) du locuté.
Le mythe se caractérise par une origine populaire. Il tient du récit et à la même logique et cohérence qu'une histoire. Il est centré généralement sur un personnage hors du commun.

allégorie : personification d'une idée abstraite (ex: justice = femme aux yeux bandés qui tient une balance et une épée)

Ce personnage n'en est pas une, il a une histoire propre (un avant, un après)

b) Un fondement religieu et/ou moral
A la différence du conte, les détenteurs du mythe croient à la réalité du mythe. Il pose les questions de l'Homme face au Sacré. Les mythes sont le reflet d'angoisses existentielles. Le mythe imagine la ou les cause(s) d'une chose inconnue/inexplicable => mythe étiologique.

[le conte et la légende se placent hors de notre portée historique et géographique. Hors le mythe souvent aussi, mais le résultat ets encore perceptible (ex : nous possédons encore le feu volé aux dieux, les saisons continuent... ) du moins pour la plupart.]

c) parfois le mythe représente un monde idéalisé.
Paradis perdu exemple l'Atlantide.
mythe de l'âge d'or : monde idéal perdu lui aussi.
Il y a dans l'utopie en fait une critique d'une cité (celle de l'auteur) sur une portée sociale, politique etc... . On ne trouve pas en général dans les mythes de critique d'une chose "vraiment réelle".

2/° Une histoire sacrée.
Un évènement qui a lieu dans le temps primordial.
Le temps fabuleuxdees commencements, comment grâce aux exploits des êtres surnaturels, une réalité est venue à l'existence, que ce soit une réalité totale : le cosmos ; ou un fragment : île, espèce végétale, comportement humain...

Le mythe se caractérise donc par :
+ exemplarité : touche une grande masse.
+ universalité : dans plusieures cultures est analogue.
+ intemporalité : ne peut être situé avec exactitude mais se constate encore.
+ fonctions :
religieuse : rapport Homme-Sacré, communique le lien Homme-Dieux
sociale : cohésion de l'identité du groupe humain.
morale ou psychologique : angoisses ou pulsions inconscientes, qualités sont exprimées.
argumentative : illustre une thèse
esthétique : nourrit l'Art

(fin premier CM Embarassed )

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant



Dernière édition par le Dim 14 Oct 2007 - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: M.C [CM] (Bestiaire)   Dim 14 Oct 2007 - 17:58

Attention il manque un cours entre ces deux-ci !


la grèce ne possède pas de livre sacré, donc c'est dans les textes littéraires que l'on trouve les mythes. Il n'y a donc pas de dogme dedans.

Textes à connaître (semble que je n'ai pas loupé le pire ^^ )

L'Iliade et l'Odyssée : Homer (8ème S. av.J.C.)
textes fondateurs !
_ Ilion : nom de la ville de Troie (par ses habitants (équivalent de Panam par exemple pour Paris)) sui se situe en Asie mineure (Turquie actuelle). Raconte la guerre de Troie (troiens vs grecques, victoire grecque) et l'intervention des dieux dans le conflits.

_ Odysseus= Ulysse : raconte le retour du roi sur son île (Ithaque) malmené par les dieux.

_ Théogonie : par Hésiode (7ème S. av.J.C) ; famille des dieux, naissance du monde.
_ les hymnes de Pandar (poète) (5ème S. av.J.C) : en l'honneur des vainqueurs des jeux panhelléniques (jeux sportifs grecques)
_ Argonautiques : par Apollonios de Rhodes (3ème S. av.J.C.), Argos est le nom d'une ville, et du bateau de Jason (la recherche de la toison d'or) les argonautiques sont les marins du bateau Argos.
_ les grands tragiques grècques : Echille (qui au passage à eu une mort assez costique ^^ ), Sophocle, Euripide, "Virgile" (qui est latin... mais bon, bien inspiré par la mythologie grecque)

(II) c) les mythes médievaux.
_ trstan et Iseut (ou Yseult) (12ème S.)
_ Conte du Graal

d) Mythes plus modernes.
_ Faust (16ème S.) revisité par Goethe au 19ème. traite du rapport entre l'Homme et la mort.
_ Don Juan (17ème S.) revu par Molière. homme qui défie les dieux.
_ Dracula (19ème S.) Bram Stocker
_ Frankenstein (19ème S.) Marie Sheley

e) Mythes comtemporains.
[déjà, on constate que les noms antiques sont encore là (partout), utilisé dans divers domaines.]
Le 20ème S. est pauvre en mythes seuls les extraterrestres et leurs fameuses soucoupes volantes constituent un mythes à cette époque. Etudié par Jung (disciple de Freud) dans Un mythe moderne : des signes du ciel. Où il étudie comment il se fait qu'en période de crise humaine se créer et se répend un mythe. Il n'est pas question pour lui de savoir si c'est vrai ou non.

III Le rôle symbolique
a) A quoi sert la maîtrise du symbolisme?
En deux trois mots : à comprendre tout les symboles qui sont glissés partout, surtout maintenant dans notre société de consomation et de publicité, un monde qui ne joue que sur les images et l'apparence. (Don't be sheep)

b) Représentation concrète d'une réalité morale, invisble, abstraite, conceptuelle en vertu d'un lien métaphorique ou métonimique. (ca c'est du titre ouais ! )
Symbole : signe de reconnaissance casi-universel.
archétype : base inconsciente commune à tout les hommes. (trouvaille de Jung, sujet sur lequel il s'est querellé avec Freud)
Notre sytème symbolique est basé sur une culture judéo-chrétiene, méditéranéo-antique, moyenageuse (rien que ça).

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: M.C [CM] (Bestiaire)   Mar 20 Nov 2007 - 17:22

l'animal comme signe chez les romains
a) l'observation officielle des animaux pour consulter les dieux.
b) les prodiges spontannés, qui deviennent des présages
Chez les anciens, est monstrueux tout animal de forme hybride ou au comportement anormal (ex : un boeuf sur un toit)
les monstres sont interprétés comme présage : Un espace violé (temple, place publique ou un foyer) par un animal. Pour interpreter un ptésage les prêtres prennent en compte le temps, la durée de l'intrusion, la classe de l'animal (loup, abeille... ) et le lieu.

c) le présage comme arme politique
Pour favoriser la volonté de l'empereur ou monter un homme au statut de héro on insère dans son histoire un symbole.
ex : August élevé par une louve, Néron qui enfant étrangle les deux serpents.
On utilise généralement l'aigle, le cheval, le lion, le serpent le taureau etc...
On utilise aussi la surdétermintation c'est à dire que l'on renforce l'image de l'animal en ajoutant un trait suppélémentaire le caractérisant déja. ex : un taureau qui crache des flames par les nasaux => puissance furieuse.

Le recours aux signes est constant, leurs interpretation est faite par des médiateurs capables ainsi de traduire pour les Hommes les volontés divines. Mais ces présgaes ne sont pas inaliénables, il est par exemple possible de "laver" un mauvais présage.

II° Interprétation anthropologique
a) le schème de l'animation
Le cheval et le taureau ont une puissance remarquable. Poussés par une force casi-constante (rarement au repos). On les voit comme toujours entrain de galoper, ce qui met en avant la vitesse et la force irréfreinable. C'est cette idée de charge et de furreur incontrolable qui les marque.
Le mouvement animal est conçu comme anarchique, c'est un grouillement irrépressible, Hors l'homme a peur de ce qu'il ne peut pas controler.

b) le symbolisme du cheval

1. Symbole chthonien (chthon : la terre ; pronnoncez "ktône")
Il est la monture d'Hadès (pluton), souvent Poséidon prend la forme d'un cheval (dieu des mers et du tonnerre), c'est sous cette forme qu'il s'accouple avec Gaia et donne deux poulins qui sont la mort. Chez nous la mort est représentée comme chevauchant un cheval blafard. En Germanie, les Walkyries, femmes centaures, emportent les âmes des héros morts valeureusement sur le champs de bataille au Valhalla. Hécate déesse (grèque et romaine) de la magie noire qu'il vaut mieux ne pas rencontrer, apparait aux magiciens sous diverses formes animales dont celle d'une jument.
Il prend donc une connotation mortelle

2. Cheval solaire
Le soleil ardent peut avoir une connotation négative, c'est dans cette conception qu'on y ajoute le cheval (notamment dans les Védas chez les hindous).
Les rhodiens ux, sacrifiaient des chevaux a Hélios dieu du soleil.
Il est lié aux grandes horloges naturelles. Hélios est le seul à maitriser la puissance de ses chevaux, s'il confie ses rennes les chevaux, le soleil et donc le temps avec seront donc perturbés dans le cycle quotidien.

3. Cheval aquatique
Associé presque toujours au domaine maritime, à cause du caractère terrifiant des abîmes et de Poséidon, dieu colèrique et perfide qui fait des tremblements de terre dévastateurs.

4. Cheval lié au tonnerre
Nous l'avons vu par Poséidon, en premier lieu. Mais aussi Pégase le cheval ailé qui porte la foudre de Zeus.
On dit aussi, par exemple, chez nous que lorsqu'il tonne c'est le diable qui fer son cheval. (héhé et je le comprend ! il doit préferer le faire lui même depuis le coup de Dunstan ^^ )

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant



Dernière édition par le Jeu 22 Nov 2007 - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: M.C [CM] (Bestiaire)   Mer 21 Nov 2007 - 19:07

c) le symbolisme du taureau
1. description
Comme le cheval, c'est un animal de la ferme, à la différence du boeuf le taureau n'est pas castré il à donc un aspect fertile dont nour reparlerons plus tard.
C'est un animal chthonien et ouranien (ciel) qui va prendre des formes plus ou moins monstrueuses : taille hors-normes, couleur anormale, puissance destructrice, forme hybride (minotaure notamment). Il est donc souvent au menu du parcours héroique.

2. Le caractère sacré
Le couple cheval-taureau occupe toujours la place centrale des oeuvres pariétales néolitiques.
(pariétale = murale)
Son beuglement est associé à l'orage. Il s'associe aussi à la Lune par Osiris (dieu lunaire) et Hathor. Chez les mésopotamiens par Sinn (lune). Lorsque un élément est associé à la lune il prend connotation féconde, car la lune est rapportée au cylce menstruel.
C'ets une offrande sacrificielle très appréciée par les dieux

3. Le symbolisme de la puissance
- Symbole de la vaillance guerrière
- Symbole de la virilité féconde (Dionysos, Zeus)

4. La violence destructrice
_ Mythe du minotaure : au fond d'un labyrinthe de Dédale (nom du créateur) en Crète on lui livre chaque année 7 jeunes hommes et 7 jeunes femmes. C'est le fils du sublime taureau sorti de l'écume des flôts offert par Poséidon au roi Minos et de Pasiphaé femme de ce dernier maudite par Poséidon.
Lorsque Thésée arrive chez son père et roi d'Athène Egée il est envoyé tuer le taureau de Marathon (qui crache des flammes par les nasaux), lorsqu'il revient victorieux le roi Minos demande à Egée les 14 jeunes gens pour l'offrande au monstre. Thésée décide mettre fin à cela et se rend avec les sacrifiés là-bas. Amoureuse de lui la fille du roi Minos lui donne une pelotte de fil pour qu'il puisse ressortir, il entre donc et parvient à tuer la bête.

_ Chez les argonautes : Une fois arrivé au bout du monde connu, en Colchide, Jason va voir le roi Eétès/Aéétés pour lui demanader la toison d'or. Ce dernier déterminé à ne pas la donner accèpte a condition qu'il réussisse une épreuve : Il doti réussir à passer un joug autour du coup de deux taureaux monstrueux et labourrer un champs avec pour y semer des dents de dragon. Il va être aidé par la fille du roi, Médée qui magiciènne lui donne un beaume magique qui rend invulnérable. Il y parvient mais lorsqu'il seme les fameuses dents, une armée de combatants pousse du sol, assurance du roi que Jason n'arriverait pas à remporter la toison, mais il parvient à les défaire.

_ Yung (disciple puis "adversaire" de Freud) voit dans la corrida le désir de chacun " de tuer la bête interrieure".

5. Cérémonies
Dans les dialogues du Critias, Platon dit que les 10 rois de l'Atlantide se réunissaient pour une Taurobole, c'est à dire une cérémonie où l'on tuait un taureau et les participants s'aspergeaient du sang de l'animal et/ou le buvais.

le culte de Mithra : (dieu d'asie mineure), c'est un culte à mystères, mais l'on sait qu'à la fin de l'initiation il y avait une cérémonie qui consistait a placer le nouveau venu dans une fosse et a sacrifier un taureau en son dessus afin de le recouvrir du sang de l'animal. Ce qui était le signe de la renaisance de l'individus, on peut voir ca comme le baptême où l'on plonge le baptisé dans l'eau.
On sait que Mithra a dans la mythologie tué un taureau présent lors de la création du monde, et que de son sang sont nés les plantes et les animaux.

[ Culte a mystères : culte dont l'entrée se fait par une initiation qui peut être très longue et rude (flagellation, jeûne, abstinence etc.. ) et dont on ne sait pas grand chose, car les initiés devaient garder le secret du culte toute leur vie. ]

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: M.C [CM] (Bestiaire)   Jeu 22 Nov 2007 - 16:21

III° Symbolisme religieux et moral du bestiaire médiévale
A) Le bestiaire religieux
"Si l'animal est la référence symbolique par excellence, c'est l'Eglise qui a accordé à l'animal la place la plus prépondérante."

1. Le bestiaire infernal
Mélange d'animaux réels et chymériques :
_ serpent, bouc, singe, baleine, crapaud, chauve-souris, mouche...
_ dragon, basilic, aspic, sirène, centaure, satyre...

Un animal lambda qui présente un écart par rapport à la norme de son éspèce y est placé. Jusqu'au IX Siècle le diable n'est pas représenté, après il l'est sous forme d'un animal.
Les animaux diabolisés ne sont pas choisit au hasard (forcément ^^ ), un exemple : le singe ; à l'image de son créateur qui est un dieu raté (Satan), le singe est un homme raté.
Il y a une aversion pour ce qui est rayé ou tacheté, car c'est la marque de la souillure du diable, à l'époque les seuls qui portent des vêtements rayés sont les bourreaux, les lépreux et les dames de petite vertue. Les couleurs sombre et le rouge sont celles de Satan.

2. Le bestiaire divin.
Fonctionne par rattachement à un personnage positivement mentionné dans la religion.
La vierge : rattachée à la licorne, mais est plus rapportée aux plantes.
Dieu : ? il n'a pas de représentation ni d'animal associé - sans doute car omniprésent .
Christ : attaché au poisson avant le moyen age, car c'était un signe de reconnaissance entre chrétiens, qui découle d'un jeu de mots : Ichthus = poisson
iesus
christos
theou (fils)
uios (de dieu)
sôter (sauveur)
l'agneau symbole du sacrifice et de pureté, le cerf symbol de résurection, le lion signe de conquête et de royauté, l'aigle symbol de l'ascension, la colombe signe de l'espérance (notamment par l'épisode de Noé)
On lie aussi les saints à un élément les symbolisant (les clefs pour St Pierre) et souvent à un animal les caractérisant ou par jeu de mots.

3. Le léopard médiéval et l'âne.
L'âne est un animal impur (fruit d'une union impure), les hébreux n'en mangent pas, on ne le sacrifie pas non plus. Il est vu comme un animal indocil et sexuellement très actif, ce qui renvoie au mal et aux plaisirs charnels ainsi qu'à la facilité instinctive.
Apulée à écrit L'âne d'or (auteur latin du II S.) :
Lucus à la suite d'une magie se transforme en oiseau et tantant de redevenir humain il se transforme en âne. Lorsque finalement il redevient humain il est un homme élevé spirituellement. => image du passage à l'état primitif, instinctif et à sa quittance il devient enfin élevé spirituellement.
Voila pour les aspects négatifs, mais l'âne a un caractère ambivalent.

La vierge, dans son exil est portée par une ânesse douce et bienveillante, que l'on retrouve dans la crèche.
L'ânesse du devin Balaam :
Baalam est un mage au service du roi Balac qui lutte contre les juifs en direction de la terre promise. Il envoie son magicien païen pour les maudire avant qu'ils ne traversent son royaume. Dieu envoie un ange sur sa route, mais seule l'ânesse le voit, elle s'arrète de peur face à l'ange et son épée de feu. Croyant que l'animal fait des siennes Balaam la roue de coups. Un peu plus loin sur la route l'épisode recommence une seconde puis une troisième fois, à la troisième dieu donne la parole à l'équidé qui informe le mage de la présence de l'ange qui barre la route. C'est seulement à ce moment que le magus voit l'ange.
Il y a ici l'image de l'ânesse comme messager, mais aussi comme être spirituellement plus pur que l'homme qu'elle porte, car elle est la seule à voir l'ange à chaque occurence.

Le léopard figure dans la Bible en deux occurences :
_ livre de Daniel où il a une vision dans laquelle il voit 4 animaux d'orient : une hydre, un ours, un griffon et un léopard.
Chaque animal représente en fait un pays qui a eu des mauvaises actions vis à vis du peuple juif : hydre = Grèce, griffon = Babylone, ours = le peuple des mèdes (Perse), léopard = Perse.
_ dans l'apocalypse, St Jean décrit une bête au corps de léopard, aux pattes d'ours et à la gueule de lion qui a la tache de tourmenter les humains.
On dit du léopard qu'il est né de la lione et de la panthère, que c'est un animal fourbe et rapide (on a déja vu que ce qui est rapide est mal perçu), de plus il est tacheté.
Dans la Chanson de Roland, Charlemagne rêve d'un léopard, cela est interprété comme la présence d'un traitre parmis ses proches, qui s'avèrera être Ganelon.

[ Petite parenthèse :
L'ours comme roi des animaux chez les païens est un obstacle à la chrétienté pour l'Eglise, qui va le diaboliser. Elle va organiser des battues et autoriser les spéctacles avec des ours (pour réduire la population et le ridiculiser) sachant qu'elle interdit les spéctacles mettant en scène des animaux, pour pouvoir promouvoir le lion. Elle va par ailleurs rejetter les mauvais cotés du lion sur le léopard. ]

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: M.C [CM] (Bestiaire)   Jeu 22 Nov 2007 - 18:32

B) Symbolisme moral : la tapisserie de "la Dame à la licorne"
1. Rapide historique
Découvertes par un auteur (nom zappé ^^' ) puis oubliées, puis redécouvertes par George Sand qui en parla à son furtif amant Prosper Mérimée qui les fît classer monuments historiques au 19ème. Achetées en 1882 et portées dans l'hotel de Cluny devenu musée du M-A, où elles sont toujours mais restaurées.
On sait qu'elles ont été commandées par une famille bourgeoise de Lyon, les De Viste à la fin du 15ème S. à la gloire de la famille, l'auteur en reste inconnu.

2. Description
Elles sont au nombre de 6 (peut être plus car il semblerait que les propriétaires du chateau aient découpé des tapisseries pour en faire autre chose, mais on ne sait pas si celles ci faisaient partie du lot de cette oeuvre) faites pour être "lût" ensemble.

Une île : plateforme bleu marine sur fond rouge vermeille paquetée de végétaux.
Sur cette île une dame, parfois accompagnée d'une suivante, toujours accompagnée d'un lion et/ou d'une licorne portant les armoiries de la famille De Viste. On trouve dépeint une quantité de végétaux et d'animaux communs (rennard, chien, perdrix, chèvre...) ainsi que des animaux éxotiques (perruche, léopard, lion, licorne : corps de cheval tête de chèvre et corne de narval, singe ...)
les cinq premières illustrent chacune un sens :
(Cliquez sur les liens (mots orange) pour voir les fotos s'ouvrir sur une autre page Wink )
_ l'ouïe : la femme joue d'un positif (petit orgue).
_ le goût : un singe qui mange une friandise, la suivante qui offre une dragée à la dame.
_ la vue : Elle tient un mirroir dans lequel se mirre la licorne. (le léopard est sous elle)
_ l'odorat : le singe renifle une fleur et la dame créer un collier de fleurs.
_ le toucher : Elle prend dans sa main la corne de la licorne.
Dans l'illustration il faut voir que la dame apréhende le monde au travers de ses sens, elle cède donc à ses sens comme au plaisirs terrestres.
Dans la sixième par contre on peut lire "A mon seul désir" dont l'interpretation a été variée mais qui semble le plus vraisemblablement signifier : selon mon libre arbitre. On voit la femme dans cette dernière tapisserie retirer son collier (qu'elle porte sur les autres) et le donner à sa servante qui tient une boite. Elle va donc maintenant renoncer à "vivre" le monde au travers de ces plaisirs terrestres, de ses sens pour agir de son propre chef et s'élever spirituellement. Dans cette dernière tenture la dame réunie autour d'elle tout les animaux, il y a là une idée d'harmonie.
[ La seule façon d'approcher une licorne est d'être une jeune vierge, car la licorne est un animal trés élevé spirituellement qui peut sentir la pureté d'une jeune femme, sont caractère d'extrême puissance est une puissance maitrisée. ]

les autres animaux présents :
le lapin : caractérisé par une séxualité abondante et bestiale, il est mal perçu car image le gaspillage et l'incontinence.
le chien : image l'avidité, la gourmandise et encore une fois l'incontinence.
le renard : c'est un animal qui se change en démon séducteur.
le singe : (déja vu ) créature du diable, inférieure à la création du dieu.


youhou ^^ j'ai fini ! plus de retard sur ce cours suite au prochain cm !!
.... reste à en fair de même pour le monde végétal

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: M.C [CM] (Bestiaire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
M.C [CM] (Bestiaire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bestiaire mythique, légendaire et merveilleux dans la tradition celtique...
» Physiologus-Bestiaire
» 6ème. Bestiaire poétique (comparaison et métaphore)
» Bestiaire du Moyen Age
» bestiaire poétique récitation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Étudiants de l'ILPGA :: Mineures, Langues, Unités Libres, Options. :: Histoire des Mythes-
Sauter vers: