AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Intro sciences du langage TD (yamaguchi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Po
Consultant(e)
avatar

Nombre de messages : 1
Age : 30
Localisation : Amiens
Cursus : L1
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Intro sciences du langage TD (yamaguchi)   Ven 19 Oct 2007 - 15:34

Voilà les premiers cours du TD intro SDL (2007-2008)

PHONETIQUE

SCIENCES DU LANGAGE : étudie le langage et les mots.

 Morphologie (étude des mots)

 Sémantique (étude du sens)

 Phonétique (étude des sons)

 Phonologie (étude des sons)

 Syntaxe (étude de l’agencement des phrases)

 Texte ou discours (analyse du discours)

 Sociolinguistique (étudie la variation des langues)

 Psycholinguistique


La linguistique est une science. On travail sur des données qui existent. On porte un jugement objectif, on décrit.

>>> empirique – objective – descriptive

SAUSSURE (père du structuralisme) distingue la linguistique en trois fonctions :

• Le langage (englobe la langue et la parole) : c’est la capacité, la faculté de tout être humain. Il est universel.
• La langue : est un ensemble de signes particuliers à un groupe
• La parole : est une réalisation particulière d’une langue

La langue est un ensemble de signes, un contenu (sens) et une forme (écrite ou sous-entendue)

Le langage oral est différent du langage écrit : un même son peut avoir plusieurs écritures :

Ex : le son « o »
Moto : o
auto : au
eau : eau
renault : ault
chaud : aud
sot : ot

le son « s »
Sage : s
attention : t
piscine : sc
certes : c
maîtresse : ss

Attention ! Il ne faut donc pas se fier au langage écrit pour parler !

Il faut donc utiliser un système qui n’utilise que les sons : l’API (Alphabet Phonétique Universel). Il sert à décrire les sons qu’on entend. Il a été créé en 1888 par Paul PASSY.
Il permet d’écrire des sons : un symbole par son.


Les consonnes

Pour décrire une consonne on fait trois distinctions :

1) Le mode : concerne la manière dont est prononcée la consonne

• Occlusive : les articulateurs se touchent, bloque l’air. > P b t d k g
• Nasale : occlusion de la bouche, l’air passe par le nez. > M n ŋ ɲ
• Fricative : les articulateurs se touchent presque pour créer une friction de l’air. > F v s z ʁ ʃ ʒ
• Approximante : = semi-voyelle ou semi-consonne. > j
• Approximante latérale : pointe de la langue touche le palais et l’air s’écoule des deux côtés. > l

2) Le lieu : concerne l’endroit où se produit le son


• Bilabiale : articulé avec les deux lèvres (p b)
• Labiodentale : une lèvre et les dents ( f v)
• Alvéolaire : pointe de la langue touche alvéoles ( t d n s z l)
• Dentale : la langue touche les dents
• Post alvéolaire : la pointe de la langue se retourne (ʃ ʒ)
• Palatale : le dos de la langue vient toucher le palais. (ɲ j)
• Vélaire : langue et voile du palais (arrière langue vient toucher le vélum) (k g ŋ)
• Uvulaire : fin voile du palais (ʁ)


3 ) Le voisement : vibration des cordes vocales (si elles se croisent ou non)

Ex : V est une consonne FRICATIVE , LABIODENTALE, VOISEE
K est une consonne OCCLUSIVE, VELAIRE, NON VOISEE


Les voyelles

Pour décrire une voyelle, il faut donner quatre caractéristiques :

1) L’aperture : (=ouverture) C’est la distance verticale entre la langue et le palais  langue haute (i y u) - moyenne supérieure (e ø o) – moyenne inférieure ( œ ε c) – basse (а a)

2) l’antériorité ou la postérité : devant ou arrière de la bouche  Front – (central) – Back

3) arrondissement des lèvres ou non : y ø œ u o c

4) Nasalité ou oralité ã


Le français a quatre nasales : elles correspondent aux voyelles avec un ~ au dessus ( donc même définition mais nasale en plus)

Ex : Y est une voyelle HAUTE, ANTERIEURE, ARRONDIE, ORALE


TRANSCRIPTION PHONETIQUE


On écrit ce qu’on entend.

 Principes : 1) un son = un symbole
2) entre crochets [ ]
3) oublier l’écrit (pas de ponctuation, de majuscules, de consonnes muettes)
4) une pause = / ou une pause plus longue //

Ex : [papa]



Les caractéristiques pour décrire les voyelles et les consonnes sont appelées TRAITS.
Les consonnes et les voyelles sont appelées SEGMENTS.
Tous les segments qui partagent un trait forment une CLASSE NATURELLE.


Les langues utilisent des différenciations au niveau segmental, d’autres au niveau SUPRASEGMENTAL :

- tons : différence de hauteur de la voix
- durée : longueur des voyelles
- accentuation : hauteur fréquence fondamentale (propre à chaque individu, différente selon homme – femme – enfant)

PHONOLOGIE


Elle étudie les sons du langage comme la phonétique mais il y a quelque différence :


Phonétique Phonologie
Etudie la réalisation des sons Etudie l’organisation des sons dans un système
Objets concrets Objets abstraits
Indépendante Dépendante d’une langue

Ex : « rat »


[ʁa] ou [ra] selon les régions
\ /
\ /
\ /
/ ʁ/
Pour le phonologue, il s’agit du même son, c’est le même phonème.

Phonème : La plus petite unité phonétique qui est porteuse de sens sans elle –même en avoir.
« sceau » [so] } changement de sens, on a deux phonèmes
« chaud » [ʃo] }

 Même sens = une seule unité, un seul phonème
Sens différent = deux phonèmes


Notation : les phonèmes se mettent entre slash / / à la différence des sons qui se mettent entre crochets [ ].


Tous les phonèmes sont de sons mais tous les sons ne sont pas des phonèmes.


Phonologie

1 – phonèmes (unité distinctive minimale)
2 – décrit les syllabe d’une langue
3 – dégage contraintes phono tactiques (régissent les combinaisons des sons entre eux)

Notation : *  signifie que la syllabe n’existe pas dans la langue étudiée
#  signifie début ou fin de mot = bordure

4 – dégage processus phonologiques (tous changements de sons)
 Assimilation
« robe » [ʁcb]
« sale » [sal]
« robe sale » [ʁcpsal]

 Assimilation : son qui change pour ressembler à un autre adjacent. (« b » à enlevé son voisement pour ressembler au « s »  « p » non voisée)  assimilation partielle

 assimilation totale : (le son change complètement)
 élision : un segment chute
« la » [la]
« école » [ekol]
« l’école » [lekol]
Elision du « a ».

 Epenthèse : insertion d’un son
(oursEbrun)


Trois situations pour dégager un phonème :

1) opposition significative (deux phonèmes)

Paires suspectes : suite de sons formellement très proche mais qui ont une différence phonétique. (On ne connaît pas le sens)
Paires minimales : paires suspectes avec changements de sens, différence sémantique.

2) variation contextuelle (un phonème, deux allophones)

 Analyse distributionnelle (deux contextes complémentaires)
 Distribution complémentaires (contextes de chacun des deux sons s’excluent mutuellement)
On a deux réalisations différentes mais un seul phonème.
Allophone : réalisation phonétique d’un phonème

Le phonème qu’on choisit pour représenter allophone est celui qui a le plus de contextes différents.

3) variation libre (un phonème, deux variantes)

Deux formes phonétiques, un seul sens (cas de « rat » selon région)
[ʁ] et [r] sont des variations libres = on peut les changer autant qu’on veut sans changement de sens.
 Un seul sens, deux formes phonétiques mais pas dépendante de contexte.


Bilan :

 Analyse

1) paires suspectes ?

Oui : on regarde le sens
 Même sens : Variation libre (un phonème, deux variantes)
 Sens différents : Opposition significative (deux phonèmes)
Non : analyse distributionnelle (on liste les contextes de chaque sons)
 Contextes s’excluent mutuellement =Variation contextuelle = distribution complémentaire (un phonème, deux allophones)


Contexte :
• position (initiale – finale mot et syllabe)
• segmental (consonne – voyelle)
• classe naturelle

J'espere que ce n'est pas trop long à lire! vous êtes courageux si vous êtes arrivé jusqu'ici! ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
Intro sciences du langage TD (yamaguchi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expression de la volonté du peuple (intro)
» Français : le langage et ses troubles (semaines 1, 2 et 4)
» Un boîtier pour comprendre le langage des chats
» La peur du langage eschatologique...
» Chez nous aussi le langage se met en place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Étudiants de l'ILPGA :: Sciences Du Langage :: Licence 1 - Semestre 1-
Sauter vers: