AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Catégories grammaticales [2007-2008]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loucy
Consultant(e)
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Localisation : Le Perreux (94)
Cursus : L2
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Catégories grammaticales [2007-2008]   Lun 29 Oct 2007 - 12:25

Catégories grammaticales (nature des mots, constituante de la langue)

- L’activité de Socrate (-5e siècle)
Linguistique présocratique : il n’en reste aucune trace, il n’y a que des références après Socrate.

L’origine du langage est au cœur du débat. Il y a 2 théories :
- Fussey : le nom des choses reflète leurs caractéristiques.
- Tessey : les mots et le langage même sont d’origine conventionnelle.

Aujourd’hui c’est la théorie de Tessey qui est adoptée.
Pour les grecs la seule langue existante est la leur, les autres peuples avaient leur communication mais ce n’était pas une langue.

Cratyle, PLATON

Il y a également un débat : peut-on permettre l’existence des exceptions ?


Période post-socratique.


PLATON est le disciple de SOCRATE, il a commencé à analyser la langue et il a constaté que la langue avait deux composantes essentielles : onoma et rhéma.

Onoma : la chose dont on parle (le sujet logique)
Rhéma : ce que l’on dit à ce propos (prédicat logique)

A cette époque, la grammaire est enseignée avec la logique.

PLATON avait un disciple : ARISTOTE, qui a introduit un 3e constituant. Il reconnaît que l’onoma et le rhéma ont toujours un sens. Il introduit le syndesmoï (= les conjonctions).

ARISTOTE reconnaît aussi les 3 genres du grec ancien (masculin, féminin et neutre), ainsi que le fait que les verbes jouent un rôle temporel.

Au 3e siècle avant JC, les Stoïciens étudient la relation des sons et des lettres et ils introduisent la différence entre signifié et signifiant. Ils distinguent déjà 5 catégories grammaticales et précisent les définitions.

Onoma : noms / substantifs (distinction des noms communs et des noms propres)
Rhéma : prédicat
Syndesmoï : lien entre onoma et rhéma
Arthron : articles, pronoms
Métokhé : adverbes

Denys de Thrace : Il représente l’école d’Alexandrie (1er siècle avant JC). Il a publié un ouvrage : Tekné grammatiké. Il parle de 8 catégories grammaticales sur des critères méthodologiques.

- Onoma : reçoit des désinences casuelles, désigne une personne ou une chose
- Rhéma : n’indique pas le cas mais désigne le temps, la personne et le nombre. Exprime un état ou une action.
- Syndesmoï : assure le lien entre les éléments de la conversation
- Arthron : apparaît avant ou après l’onoma.
- Métokhé : participe qui présente les particularités du nom et du verbe.
- Antonomya : pronoms, remplacent le nom
- Prothésis : préposition
- Epirrhéma : adverbe

On distingue aussi les catégories secondaires qui définissent les catégories premières de l’intérieur.

D’après certains, les romains ne faisaient que copier les grecs. Ils ont essayé d’adapter leur analyse au latin.

VARRON (1er siècle avant JC) : ne voulait pas encore adapter le latin aux schémas grecs (De lingua latina). Il a créé le terme « accusatif » suite à une mauvaise traduction.

DONATUS a publié Ars Grammatikai, modèle des grammaires latines au Moyen-Âge.

Au 5e siècle, PRISCIEN, publie un livre en 18 volumes : Institutiones Grammatical. Elle sert de modèle encore aujourd’hui.

- Nomen : substance et qualité
- Verbum : désigne un effet ou une action. Précise le mode et le temps.
- Participium : catégorie verbale (indique le temps) et nominale (peut recevoir la désinence casuelle).
- Pronomen : remplacent les noms
- Adverbium: entre en construction avec le verbe (modifie son sens)
- Prépositio : précède les mots avec ou sans désinence casuelle
- Conjunctio : assure le lien entre nom et verbum
- Interiectio : « Aie ! » « Ouille ! »

Mais il manque encore les adjectifs. Il a fallu 7 siècles pour faire la distinction entre nomen substantiale et nom adiectivum.

1re grammaire de référence du français : DU BELLAY, 16e siècle, Défense et illustration de la langue française.

1res grammaires hongroises :

- Szilveszter JÁNOS, Grammatica ungaro-latina (1539)
- Szenczi Mohàr ALBERT, 1610 (1re grammaire hongroise en hongrois).


Aujourd’hui

En France, on parle de catégories variables et de catégories invariables

Variables :

- Noms / Substantifs
- Verbe
- Adjectif
- Pronom
- Déterminant

Invariables :

- Adverbes
- Prépositions
- Conjonctions
- Interjections


En Hongrie :

Le verbe (ige)

Les nominaux (névszòk) :
- Noms/substantifs (főnev)
- Ajectifs (melléknév)
- Numéral (szàmkév)
- Pronom (névmàs)

Autres catégories autonomes (màs önàllò szòfajok) :
- L’adverbe (hatàrozòszò)
- Le participe (igenév)
- L’interjection (indulatszò)

Catégories non autonomes (nem önàllò szòfajok) :
- Le préverbe (igehötő)
- La postposition (névutò)
- L’article (névelö)
- La conjonction (hötöszò)
- Le modificateur (mòdisitò szò)

Ce sont les catégories grammaticales de base.

Remarques :

Les adjectifs ne prennent pas la marque du pluriel (-k)

Bemész ? (Préverbe = Be) (tu entres ?) : possibilité de répondre « Be »

La postposition : a hàz elött
Devant la maison
En gras, la postposition en hongrois, qui est une préposition en français.

Je cherche UN livre.
Un : peut être un emploi générique ou un emploi spécifique.
Revenir en haut Aller en bas
 
Catégories grammaticales [2007-2008]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bilan Hiver 2007-2008
» Réunion bilan de l'année 2007-2008
» Différentes catégories de traitements
» exo probabilité !! pour les 1ere année bac 2007/2008
» Catégories d'additifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Étudiants de l'ILPGA :: Mineures, Langues, Unités Libres, Options. :: Hongrois-
Sauter vers: