AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le langage à l'école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loucy
Consultant(e)
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Localisation : Le Perreux (94)
Cursus : L2
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Le langage à l'école   Mer 6 Fév 2008 - 22:36

Il y a plusieurs cycles : cycle 1 : petite et moyenne section de maternelle.
Cycle 2 : grande section + CP + CE1
Cycle 3 : CE2 + CM1 + CM2

Il faut 3 ans pour apprendre à lire.

« Lorsque les mots ne sortent plus, ce sont les coups qui pleuvent. » BENTOLILA
« On possède le pouvoir par le langage. » BOURDIEU
« C’est dans et par le langage que l’homme se constitue comme sujet, parce que le langage seul fonde en réalité, dans la réalité qui est celle de l’être, le concept d’ego. » BENVENISTE

Le langage est donc très important, il permet l’accès à la connaissance, à la socialisation. Le langage permet donc de se construire soi-même également.

Le babillage


Les petits enfants commencent avec le babillage avant d’utiliser des mots, des éléments porteurs de sens.
Puis des 1ers mots à la phrase, le vocabulaire s’acquiert très vite, en fonction des besoins.
Cependant la syntaxe est assez longue à être assimilée.
Utilisation de la gestuelle.

Les phases d’acquisition sont progressives :
1) Phonétique : répétition des sons
2) Acquisition lexicale petit à petit, généralisée (un nom pour un ensemble. Ex Un enfant ayant un chien nommé Oscar appellera tous les chiens qu’il croisera Oscar.)
3) Acquisition morphologique
4) Acquisition syntaxique : mise en place de l’ordre des mots.

Pour que le langage se développe, il faut l’aide d’un adulte. Les enfants n’ont pas le même rythme d’apprentissage : chacun va à son rythme.

Les médiateurs

Médiateur = adulte aidant l’enfant dans son acquisition du langage.
Ils permettent l’étayage, le plus souvent il est réalisé par la mère. Plus tard, c’est l’enseignant qui devra prendre le relais.

Les fonctions de l’étayage

1) La finalisation : l’adulte doit montrer qu’il y a un but à l’échange, un sens
2) La prise en charge de la tâche : l’adulte prend en charge ce que l’enfant n’est pas capable de faire, d’exprimer
3) Le contrôle de la frustration : l’adulte essaie de préserver les conditions de féliciter : encourager, soutenir, ne pas bloquer…
4) La présentation de « modèles » : quand on prend en charge la tâche, on donne des exemples (comment dire ce que l’enfant n’arrive pas à exprimer)
5) Feed-back : à travers des reprises, des reformulations, l’adulte s’appuie sur les propos de l’enfant pour lui montrer une façon plus juste ou simplement une autre façon de dire son propos.

La mise en place du langage chez l’enfant se fait par hypothèse.

Savoir parler

« L’enfant sait parler lorsqu’il maitrise un fonctionnement syntaxique, lui permettant d’énoncer explicitement au moyen du seul langage une pensée ou un enchaînement de pensées en ou hors situation » définition de Laurence LENTIN

Le non verbal aura de moins en moins sa place. L’idée doit être comprise même par des gens qui n’étaient pas lors de l’action, de la situation.

Langage de situation (implicite) / Langage d’évocation (explicite)

L’enseignant doit faire passer l’élève du langage de situation au langage d’évocation.

« La pédagogie du langage va relever d’abord de l’organisation de la cause qui permette à chaque d’être sollicité personnellement à de nombreuses reprises dans la journée » (Ministère de l’éducation nationale, p 19)

Le rôle du maître

Il faut dire ce qu’on attend de l’enfant. La verbalisation est très importante.

En maternelle, le langage est partout.

Les enseignants doivent bien expliquer aux enfants ce qu’on fait avec eux.

Situation d’apprentissage de la langue orale

La communication : passage du langage de situation au langage d’évocation.

Comment s’inscrit cet apprentissage ?
=> On apprend à parler parce qu’on en a besoin, il faut mettre en place des situations pour le langage.

Organisation pédagogique :

Parfois le maître décide de ne pas s’impliquer dans une situation => choix pédagogique.

Programmation (quand apprendre telle règle aux enfants ?) principalement dans les cycles 2 et 3.
=> Evaluation
Revenir en haut Aller en bas
Laure
Consultant(e)
avatar

Nombre de messages : 107
Age : 27
Localisation : Paris
Cursus : EJE
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: Le langage à l'école   Mer 4 Fév 2009 - 23:49

J'ai beaucoup hesité, je ne savais pas où poster, mais étant donné que ça va se completer, je prefere poster à la suite.

L'école élémentaire
- maternelle
- primaire

Organisation en cycles
- Cycle des apparentissages premiers (1)
Tres petite section / Petite section / Moyenne séction - Grande section

- Cycle des apprentissages fondamentaux (2)
Grande séction / CP / CE1

- Cycle des approfondissements (3)
CE2 / CM1 / CM2


Les differentes évaluations
- L'évaluation formative -> en continu
- L'évaluation somative -> examen final


Lorsque les mots ne sortent plus, ce sont les coups qui pleuvent. Bentolila
-> On a tous besoin d'expression, d'interagir par le langage d'abord, mais apres aussi par les coups.

On possède le pouvoir par le langage. Bourdieu

C'est dans et par le langage que l'homme se consitutue comme sujet, parce que le langage seul fonde en réalité, dans sa réalité qui est celle de l'être, le concept d'égo. Beneveniste


Comment l'enfant apprend il à parler ?
Ce n'est pas statique, cela change selon des facteurs :
- aspect physiologique : l'enfant doit pouvoir utiliser ses membres; larynx, langue etc.
- aspect psychologique : tout dépend de l'expérience de l'enfant (blocage de parole)
- aspect familial : l'enfant apprend grâce à nos paroles, donc certains apprennent tôt, d'autres plus tard (certains parents pensent que l'enfant ne comprend rien et que cela est inutile de lui parler, c'est ce qui retarde le processus)

1. Du babille aux premiers mots
Les sons "areu" et "gazouillis" deviennent peu à peu porteur de sens. Puis, les premiers mots arrivent... -> jusqu'à 12 mois environ
Les enfants sont dans l'écoute et la compréhension, ils emmagasinent la structure, les mots..
2. Des premiers mots à la phrase
-> Jusqu'à 4 ans environ


Les phases d'acquisition du langage
1. acquisition phonétique : par les sons
2. acquisition lexicale : par les mots / processus de généralisation (mon chien s'appelle Robert, tous les autres chiens sont des Roberts)
3. acquisition morphologique : progressivement, le mot se construit dans la bouche de l'enfant
4. acquisition syntaxique : mots-phrases (construction à plusieurs mots)

L'environnement familial est important. On pourra rallier cela aux classes sociales. Cependant, il peut y avoir des problemes de langage aussi dans les familles aisées; celles par exemple, où l'enfant n'a pas le droit de parler à table.


Les médiateurs du langage
Ce sont toutes les personnes qui vont intervenir dans le développement du langage de l'enfant.

Brunaire parle de fonctions "d'étayages".
Au début, l'étayage sera fait par les parents qui captent en premier l'attention de l'enfant, puis l'enseignant prend ensuite le relais.
- fonction de finalisation
- fonction de prise en charge de la tâche hors de la portée des enfants
- fonction de controle de la frustration
- fonction de "présentation de modêles"
- fonction feed-back


Je viens de me rendre compte que c'est vraiment tout pareil ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
Le langage à l'école
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Darcos au Sénat et l'école maternelle (vidéo)
» [6ème] De l'école au collège
» Nouvelle école à Amiens
» Français : le langage et ses troubles (semaines 1, 2 et 4)
» Article du Monde sur le portable à l'école.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Étudiants de l'ILPGA :: Mineures, Langues, Unités Libres, Options. :: Langage à l'école-
Sauter vers: