AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 CM Interaction et acquisition - Mme Vertalier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
culfinwen
Déesse du parrainage
Déesse du parrainage
avatar

Nombre de messages : 408
Age : 30
Localisation : Liège (Belgique)
qq ch à dire ? : Il n'y a que l'ours blanc qui s'étonne que sa banquise fonde... c'est l'effet papillon
Cursus : M1 FLE Télé3
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: CM Interaction et acquisition - Mme Vertalier   Jeu 6 Nov 2008 - 15:02

Précisions:
Ce cours a un support papier, une brochure jaune qui a été distribuée au premier CM.
Les numéros de pages et les corpus (même vu en TD) renvoient en général à cette brochure.

CM 1 du 30/09/08 Interaction

Programme de l'année: cf p. 3 et 4.
Nous aurons une perspective linguistique sur les notions abordées dans ce cours.
Pour ce qui est de l'interdépendance de l'oral et de l'écrit, cf le cours de linguistique de corpus au semestre 6.
Nous verrons également l'impact des interactions sur l'écriture et la lecture (ce semestre, nous verrons le début de l'apprentissage de l'écrit chez les enfants ^^).

Notes.
Wallon: fondateur de la psycho sociale en France, antérieur à Vygotski et Piaget.
Chomsky: étudié pour voir la différence d'approche ente générativistes et interactionnistes.

=> importance à situer dans les contextes culturels et historiques.

Genres de discours: notions venues de la littérature jusqu'en linguistique; classe les types de discours; vient de Mireille Bakhtine.

Examens continus:
2 partiels sur table:
1. le 18 novembre 2008 pendant le CM: analyse de corpus.
2. le 6 janvier 2009 pendant le CM: question de cours.

Je précise que les TD du mardi 11 novembre n'ayant pas lieu (c'est férié), les TD du jeudi 13 consisteront en une révision du partiel du 18 novembre.

Auteurs importants et lectures conseillées:

Blanche-Benveniste Claire (1997), Approches de la langue parlée en français, Orphys => "livre de base" d'après Mme Vertalier.

Lentin Laurence (1977), Du parler au lire. Interaction entre l'adulte et l'enfant, ESF, Paris => thème central du cours.

Lentin L. et al., Recherche sur l'acquisition du langage, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle => les préfaces des tomes 1 et 2 constituent une bonne synthèse.

Benveniste E., 1966, Problèmes de linguistique générale, Paris, Gallimard => Tome 1, les chapitres 18, 19 et 20 sont fondammentaux!

Pistes de lecture (à titre indicatif):
Comme la bibliographie est vraiment gigantesque, je vous donne les titres que Mme Vertalier nous a plus fortement conseillés que les autres.

GADET F., 2003, La variation sociale en français, Paris, Orphys. (je l'ai commencé, il est vraiment intéressant, c'est de la sociolinguistique ^^)

LANGAGES, n°153, mars 2004, Les genres de la parole. (c'est une revue, à chercher dans la salle des périodiques, hein...)

GALLAWAY C., RICHARDS B.J., 1994, Input and interaction in language acquisition, Cambridge U.P.

SMITH F., 1971/1986, Devenir lecteur, Paris, Colin/Bourrelier, 182 p. => préférer l'original à la traduction car elle est privée des notes et de la biblio de l'ouvrage original.

GROSSMANN F., 1996, Enfances de la lecture. Manières de faire, manières de lire à l'école maternelle, Berne, Peter Lang, distrib. PUF.

Bon, voilà... ça en fait un certain nombre, mais quand on voit les pages du fascicule, je trouve que c'est déjà bien élagué! :-p

Plan du fascicule:
Biblio
-> p.12
Définitions (selon Lentin, notamment)
Grilles d'analyse
-> p.21
Situations
-> p.28
livre illustré
-> p.35/36
extraits d'interactions: production d'écrit quand l'enfant ne sait pas écrire ni lire.
-> p.40 à 45
enfants en CP qui n'ont pas commencé à écrire.
-> p.45
productions d'enfants en CP

Nous travaillons sur des enfants plus âgés qu'en L2, car apparition des compléxités dans le langage.

Interaction (approfondissement de la notion) langagière "adaptée" -> accès à l'écrit.
Adaptation de l'adulte à l'enfant (-> régression de l'adulte).
Repérage des catégories syntaxiques d'énoncés (= types de phrases : ph. simple, ph. simple multiple, ph. complexe, etc.; cf p.12).

Analyse de ce qui se passe entre les énoncés des locuteurs, vision qui dépasse les couples d'énoncés ( type question/réponse) et qui a lieu dans la durée (l'acquisition du langage se fait dans la durée).

Processus d'apprentissage: notion d'une dynamique.
-> différents stades d'apprentissage
-> repères moyens
-> mais aussi "comment acquiert-on le langage?"

Genres: (2 genres à distinguer)
-> conversations:
question/réponse
assertions
impératifs etc.
(= modalités énonciatives)
-> narrations
1e personne: ce qui nous est arrivé aujourd'hui
3e personne: ce qui nous intéresse

L'adulte est un médiateur de l'écrit: lecteur, scripteur.
=> l'enfant devient lui-même lecteur et scripteur.
L'adulte "parle l'écrit" quand il lit; l'enfant entend l'écrit oralisé; quand l'enfant raconte à son tour, il parle l'écrit aussi.
-> "to speak a written language"

"Variantes" énonciatives
cf sociolinguistique de la variation
W. Labov et F. Gadet

Si l'enfant raconte l'histoire, l'énonce se détache de la situation d'énonciation (ou énoncé décontextualisé - à ne pas confondre avec "décontextualisation" lors de l'apprentissage d'un langue étrangère), i.e. il n'est plus ancré dans la situation d'énonciation.
Ancrage dans la situation d'énonciation: je/tu, présent, adverbes de lieu et de temps, déictiques...

L. Lentin:
L'enfant "sait parler" lorsqu'il maîtrise un fonctionnement syntaxique lui permettant d'énoncer explicitement au moyen du seul langage verbal une pensée ou un enchaînement de pensées en ou hors situation.
Du parler au lire, 1977, P.19.


Dernière édition par culfinwen le Mar 25 Nov 2008 - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
culfinwen
Déesse du parrainage
Déesse du parrainage
avatar

Nombre de messages : 408
Age : 30
Localisation : Liège (Belgique)
qq ch à dire ? : Il n'y a que l'ours blanc qui s'étonne que sa banquise fonde... c'est l'effet papillon
Cursus : M1 FLE Télé3
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: CM2 du 07/10/08   Jeu 6 Nov 2008 - 15:21

CM 2 du 07/10/08 Interaction

Contexte social changeant:
famille -> école
Apprentissages naturels
Apprentissages de l'éducation, liés à la société
=> prise en compte de la société, de l'histoire et de la culture dans l'étude de l'acquisition d'un enfant.

Apprentissage premier
puis fondemmentaux
puis approfondissements

Echanges conversationnels
puis découverte de l'écrit
puis production d'écrits.

Exclamation Ce n'est pas une approche pédagogique que l'on fait dans ce cours mais une réflexion sur comment l'enfant apprend.
-> pas de modèles de comportement proposés ici sur comment bien interagir avec un enfant!

Processus -> dynamique de l'apprentissage.

Différents types d'hypothèses théoriques:
_ nature et fonctionnement du langage (ex. behabioristes, générativistes... => approches pratiques qui conditionnent les choix théoriques)
_ caractéristiques énonciatives sur les différents genres de discours (modalités énonciatives) => apprentissages différents selon le genre de discours; rapport oral/écrit entre ces genres.
_ processus/dynamique de l'apprentissage => apprentissage dans la durée, recherche en diachronie et corpus longitudinaux.

Groupe de recherche dans les années 70.
-> motivé par l'échec scolaire: connaître les causes de l'échec et aussi le fonctionnement normal de l'apprentissage (donc de la réussite scolaire).
Processus dégagés similaires entre les différents enfants suivis, résidants dans les interactions A-E (reprises-reformulations -> ce qui demande à l'adulte d'être à l'écoute).

FLE -> manuels
livres pour enfants
jeux et logiciels pour enfants, etc.
=> supports d'apprentissages peuvent être analysés, commentés, etc.

Interaction langagière adaptée:
l'adulte s'adapte aux capacités de l'enfant.
On remarque que plus le langage de E se complexifie, plus celui de A aussi, ce qui va enrichir le langage de E qui se complixifie davantage, et ainsi de suite. => enrichissement mutuel.
Exclamation ça ne veut pas dire que A doit imiter E, sinon pas de progression!
Le langage est construit, il n'est jamais "terminé": le langage d'un adulte évolue

Le langage le plus efficace de la part de l'adulte est celui qui n'a pas été préparé à l'avance.
Comment apprendre à parler à l'enfant, L. Lentin, 1973 (p.57).

=>Interaction individuelle nécessaire pour que l'interaction soit adaptée.

Construction de repère de la part de l'apprenant.
-> chaque situation est rapportée à un type de situations déjà vécues.
Pour construire des repères, il forme des hypothèses et tâtonne.

p.ex. tâtonnement sur les constructions syntaxiques complexes = "essais".

Rôle de A: offrir à E du langage adéquat par rapport à ses besoins d'expression.
Notion d'offre.
-> répondre aux tâtonnements de E.

L'apprentissage se fait en situation et il n'est pas conscient ou réflexif.
p.ex. un enfant n'a pas besoin de connaître la syntaxe de sa langue.

Apprendre à penser, parler, lire, écrire
L. Lentin, 1998 (pp. 44...)
=> elle ne dissocie pas penser et parler.
Apprendre à parler, c'est pouvoir structurer sa pensée.

Pour L. Lentin, l'offre est un apport sémantico-syntaxique.
L'enfant tire de ces apports sémantico-syntaxiques des notions abstraites: des schèmes.
Schème: dynamique; schéma: figé; mais dans les deux cas, modèle abstrait que l'enfant peut suivre.

Caractère créateur de ces schèmes:
le langage de A apporte qqch de plus au langage de l'E.

Un schème est créateur immédiatement ou en différé.
-> si E est prêt à recevoir ce nouveau schème, alors il l'adopte tout de suite.
-> si E n'est pas prêt à le recevoir, il va le ressortir et le réemployer plusieurs jours plus tard.

Autonomie: quand E se sert des offres langagières de A dans d'autres situations (i.e. différent de répétitions!).

Distinction schème/modèle (fascicule p.12)
modèle: approche théorique behavioriste de l'apprentissage (reproduction de modèles, "exercices structuraux") -> Watson, Skinner, Pavlov.
Mais -> élèves non autonomes par cette méthode.
Revenir en haut Aller en bas
culfinwen
Déesse du parrainage
Déesse du parrainage
avatar

Nombre de messages : 408
Age : 30
Localisation : Liège (Belgique)
qq ch à dire ? : Il n'y a que l'ours blanc qui s'étonne que sa banquise fonde... c'est l'effet papillon
Cursus : M1 FLE Télé3
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: CM Interaction et acquisition - Mme Vertalier   Jeu 6 Nov 2008 - 15:46

Bon... j'ai mis en ligne mes notes des 2 premiers CM
j'ajouterai dès que j'en aurais le temps le CM3
par contre, je n'ai pas ni l'enregistrement, ni les notes des CM 4 et 5, alors si qqn avait l'amabilité de me les envoyer ou de les mettre en ligne?
Je rappelle qu'à la rentrée des vacs, c'est férié puis après c'est un partiel, donc là, on a deux semaines de cours en moins :-p
Ce qui aurait dû être la semaine 8 sera en fait le CM 6, du coup ^^'

Voilà...
Revenir en haut Aller en bas
culfinwen
Déesse du parrainage
Déesse du parrainage
avatar

Nombre de messages : 408
Age : 30
Localisation : Liège (Belgique)
qq ch à dire ? : Il n'y a que l'ours blanc qui s'étonne que sa banquise fonde... c'est l'effet papillon
Cursus : M1 FLE Télé3
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: CM3 du 14/10/08   Mer 12 Nov 2008 - 21:24

CM 3 du 14/10/08 Interaction

Ouvrage référent: La grammaire d'aujourd'hui, ARRIVE, GADET et GALMICHE.

Importance de la syntaxe pour le développement du langage.

Dans ce cours, il faut envisager la syntaxe dans son sens profond:
_ organisation des mots dans la phrase par rapport aux idées exprimées (-> plusieurs possibilités, mobilité...);
_ en grec, syn - titemi = faire marcher avec/ensemble...

Lentin est l'une des premières à souligner dans ses travaux l'importance de la syntaxe dans la construction du langage de l'enfant. C'est parce que l'enfant est capable d'associer plusieurs éléments qu'il peut faire ce qui va ressembler à des phrases puis les associer pour exprimer des phrases plus longues puis exprimer des idées complexes par des structures complexes.

Lentin a essayé, d'après des corpus, de montrer quelles sont les constructions complexes chez les E de 3 à 7 ans.
Cf p. 14: les I.C. + cf TD.

Dans la recherche expérimentale, on regroupe ou dissocie des I.C. similaires, ce que ne ferait pas une grammaire traditionnelle.

ex.
Discours indirect: ce n'est pas une catégorie grammaticale mais une organisation du discours!

Interrogative indirecte: "fourre-tout" assez critiqué qu'on dissocie ici du discours indirect; on ne trouve pas de question dans cette catégorie; p.ex. je ne sais pas si je viendrais.

Extraction: pose beaucoup de problèmes aux étudiants.
ex. c'est le chien qui a mangé le gâteau (et pas moi).
La relative permet ici une distinction avec d'autres chiens. Par ailleurs, cette structure est dissociée des autres relatives en qui/que.

Début des années 70: les recherches montrent que le langage de l'E se structure d'abord en s'appropriant des structures syntaxiques simples.
Dans le suivi longitudinal d'un E, on va rechercher d'abord l'extension et l'apparition de la complexité.

Extension:
cf TD; c'est l'allongement des énoncés; se compte en mots ou en morphèmes.

Complexité syntaxique:
le calcul de longueur n'est plus pertinent; apparaît avec essais puis réussites (I.C.) ainsi qu'avec combinatoire des phrases (juxtaposition et emboitement).

Cf p.12 pour les définitions.

Exclamation Adverbes: ce ne sont pas des I.C.
Ils sont dans la catégorie des connecteurs.

Lentin a insisté sur l'acquisition de la syntaxe car plusieurs chercheurs ont montré que la maîtrise de la syntaxe précédaient dans beaucoup de langue la maîtrise de la morphologie, i.e. les marques d'accord (sing, plur, fem, masc...), de temps des verbes et de cas.

Montré par un linguiste russe GVOZDEU qui a suivi des enfants de 1 à 9 ans.
Ccl en accord avec Lentin.

Vers 3 ans, presque tous les types de constructions complexes sont présents, alors que l'apprentissage de la morphologie (en russe, il y a la morphologie casuelle) continue jusque 7 ou 8 ans.

=> Lentin a dit aux enseignants de s'intéresser davantage au développement de la syntaxe des enfants qu'à la présence des marques d'accord.
Pourtant, c'est à la morphologie qu'on est le plus sensible et qu'on est tenté de corriger.

Si la syntaxe de E n'évolue pas, son raisonnement et sa pensée ne vont pas évolués.

L'enfant travaille à partir du langage de l'adulte.
Child directed speech = langage adressé à l'enfant ou LAE.

Antoine GREGOIRE (1937):
"L'enfant crée des expressions personnelles qu'il n'emploit pas toujours au hasard, qui auraient droit de vie si les autres personnes les adoptaient, mais que leur auteur finit par abandonner lui-même puisqu'elles ne trouvent pas d'écho."
-> réflexion sur les hypothèses que font les enfants.

Otto JESPERSEN (1922)
linguiste danois qui a bcp travaillé sur l'anglais.
Nature, évolution et origine du langage, livre II, chap. 7 "La grammaire":
"Pour apprendre une langue, il n'est pas suffisant de connaître de nombreux mots, encore faut-il qu'ils soient mis en relation à l'aide des lois particulières de la langue."
-> Une langue n'est pas un sac de mots; ce qui fait une langue, c'est sa syntaxe.
Dans la démarche de l'enfant, il y a tout un travail pour comprendre dans quel(s) cas l'adulte utilise telle formulation et pourquoi ça marche ou pas quand il les réutilise.
L'enfant fait des créations par analogie.
ex. démolir - remolir
et dans la mesure où les formes sont correctes, on ne peut pas savoir si l'enfant a inventé cette forme ou s'il l'a entendue puis répétée.

IC: il n'y a pas de hiérarchie dans les constructions complexes; on n'a jamais trouvé d'ordre d'acquisition de ces complexités.
Ce sont les interactions qui offrent à l'enfant le moment où il va pouvoir se les approprier.
Exclamation Ce n'est pas une question de fréquence (ce n'est pas pcq on répète souvent un mot que l'enfant va le retenir mieux) mais une question de lui offrir l'IC au moment où il en a besoin.

Ce travail de l'enfant par analogie repose sur un principe d'imitation.
Imitation définie par Henri Wallon (psychologue)
De l'acte à la pensée, 1942:
"Imitation non littérale mais novatrice; imprégnation; longue période d'incubation; intégration et discrémination des multiples impressions subies par l'enfant"
-> i.e. distinguer ce qui va ensemble de ce qui est propre à la situation d'énonciation.
"La durée de cette acquisition latente peut être mesurée par le temps qui s'écoule entre le moment où l'enfant saisit le sens de ce qui se dit autour de lui et celui où il se montrera capable d'articuler lui-même les paroles."
-> décalage entre compréhension et production.
"Assurément, sa compréhension reste longtemps globale. Elle peut être davantage liée à l'intonation, à la coupe des phrases, aux situations qu'elles accompagnent qu'au détail des mots."

cf ex. du poly p.27
Nathalie en récréation
Attention à la transcription: qu'est = qu(i) est
ce n'est pas une erreur de syntaxe mais un phénomène phonologique qu'on trouve chez tous les locuteurs français pour éviter un hiatus.

Lentin:
Les premiers essais peuvent être inefficaces mais il n'y a jamais d'échec.

(reste à peine quelques lignes, je les mettrai plus tard!
bonne lecture)
Revenir en haut Aller en bas
Polyphile
Aide active
Aide active
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 28
Localisation : Antipodes
qq ch à dire ? : LA, CA
Cursus : M2 Documents Électroniques et Flux d'Information + M2 DIAPASON Handicap langagier, prévention, diagnostic, réhabilitation
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: CM Interaction et acquisition - Mme Vertalier   Mer 28 Oct 2009 - 12:40

Hello hello!!!


Voici le CM1 du 13 octobre (pour info j'ai repris beaucoup de choses du cours de Culfinwen dans ce cours ainsi que dans le CM2) Clic clic

et le CM2 clic clic

Voilà le CM3 arrivera sous peu!
Revenir en haut Aller en bas
Polyphile
Aide active
Aide active
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 28
Localisation : Antipodes
qq ch à dire ? : LA, CA
Cursus : M2 Documents Électroniques et Flux d'Information + M2 DIAPASON Handicap langagier, prévention, diagnostic, réhabilitation
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: CM Interaction et acquisition - Mme Vertalier   Mer 28 Oct 2009 - 15:08



Dernière édition par Polyphile le Mer 3 Fév 2010 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Polyphile
Aide active
Aide active
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 28
Localisation : Antipodes
qq ch à dire ? : LA, CA
Cursus : M2 Documents Électroniques et Flux d'Information + M2 DIAPASON Handicap langagier, prévention, diagnostic, réhabilitation
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: CM Interaction et acquisition - Mme Vertalier   Jeu 21 Jan 2010 - 10:22

Pour ceux que ça intéresse, le partiel de fin de semestre 2009-2010:




Si je retrouve le premier dans ma poubelle, je le mettrais aussi!
Revenir en haut Aller en bas
howardve
Invité



MessageSujet: CM vertalier   Mer 3 Mar 2010 - 13:35

Bonjour,
Je suis étudiante en M1 à Nantes en sciences du langage et les CM de Mme Vertalier correspondent exactement au sujet de mémoire que j'ai choisi.
Est-ce qu'il serait possible d'avoir un exemplaire de la "brochure jaune"dont vous parlez et qui contient une partie de ses cours.
Merci
V Howard
Revenir en haut Aller en bas
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: CM Interaction et acquisition - Mme Vertalier   Ven 5 Mar 2010 - 17:15

Hum... je suppose que c'est en effet possible, mais je serais d'avis que tu demandes avant toute chose à Mme Vertalier puisque cette brochure est notre support de travail, mais également son propre travail. Si tu obtiens son aval tu n'auras je pense pas de mal à t'en faire expédier une j'en ai vu qui trainaient quelque part à l'ILPGA...

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
V. Howar
Invité



MessageSujet: brochure jaune   Sam 13 Mar 2010 - 10:50

Oui c'est juste, je vais envoyer un message à Mme Vertalier pour lui demander son autorisation. Merci pour la réponse et bravo pour les compte-rendus de ce forum utiles et intéressants.
V. Howard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CM Interaction et acquisition - Mme Vertalier   

Revenir en haut Aller en bas
 
CM Interaction et acquisition - Mme Vertalier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Posséssion, acquisition, preuve de la propriété.
» Trouble des habiletés motrices, ou de l'acquisition de la coordination - DSM-IV
» L'acquisition de la lecture experte
» L'enfant et l'acquisition de la propreté
» Vos Tuto's ( Divers - logiciel traitement d'image - mat d'acquisition etc.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Étudiants de l'ILPGA :: Sciences Du Langage :: Licence 3 - Semestre 5-
Sauter vers: