AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Intro aux Sciences du langage [CM]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kat
Aide active
Aide active


Nombre de messages : 40
Age : 34
Localisation : paris
Cursus : Licence 3 FLE
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Intro aux Sciences du langage [CM]   Mer 18 Oct 2006 - 18:36

CM lingui G du 21/09/06

1°/ Introduction

La linguistique se situe dans le cadre des sciences humaines et sociales, elle est science du langage en tant qu’elle apprehende la diversité de langues.
On ne peut pas s’interesser qu’à une seule langue.
Le langage est spécifique à l’espèce humaine.

A) Signe linguistique à deux faces : la troisème face, est la proprité combinatoire
C’est la combination (combinatoire des mots) qui permet de produire des ennoncés, propre à la langue humaine.
C'est à dire qu’en ajoutant un mot à un autre, il y a cohésion ou non.
Donc il y a bien une face cachée qui determine le genre, exemple entre « table » et « cable », il n’y a rien qui permet de determiner le genre.
Mais il y a aussi le fait d’appartenir ou non à une certaine catégorie de mots, qui est une propriété combinatoire essentielle.

Statut de la langue des signes : le signifiant n’est pas linéaire, il n’y pas de simultanéité dans l’énonciation des sons.
La langue des signes française : avec syntaxe
La langue signée française : gestes représentants les lettres de l’alphabet.

B) Au XIX ème siècle, linguistique comparée ou comparative.
Il n’y a pas de véritable reflexion linguistique avant Ferdinand de Saussure, qui instaure une approche centrée sur le signe linguistique et non sur le sens de l’enoncé, de la phrase, ce que déplore Léonard Bloomfield.
La linguistique s’est plus développée aux USA grâce à l’étude des langues amérindiennes.

C) Qu’y a –t’il de constant entre les langues, et jusqu’où varient-t’elles ?
L’écriture est apparue dans un contexte pour certaines fonctions, comme le fait d’établir des comptabilités, ou écrire des textes religieux.
Mais il n'y avait aucun texte parlant du langage. Le premier texte était sur la rhétorique (pour agir sur les autres), par les grecs, et ce n’est pas un hasard si cette apparition s’est faite en même temps que celle de la démocratie :
_Le but était de pouvoir convaincre lors de procès, ou en politique.
_Logographes : ceux qui écrivaient des discours
_Différence entre convaincre et démontrer
_Le rapport entre le langage et le raisonnement : se base toujours sur le vrai (Platon, Aristote, et les logiciens plus tard)

Au IV ème siècle avt JC, sont apparues les grammaires explicatives. Elles apparaissaient dans un contexte de plurilinguisme du monde héllenistique, les romains ont commencé à adopter la grammaire grecque au lieu du latin ; l’activité de grammairien était orientée vers, et liée à la litterature.

voilà, merci d'apporter compléments et rectifications si nécessaire

[edit by Will]
Voilà alors comme tu l'as demandé, me suis permis de venir mettre en page et ordonné un tout petit peu ceci. Je pense pouvoir repasser un peu plus tard pour le deuxième post et surtout pour completer deux ou trois choses infimes que j'ai noté et que je ne voi pas ici (mais l'inverse est plus flagrant encore).

Surtout je voulais te remercier au nom de tout les étudiants qui ont des difficultés à retirer de ce CM un cours structuré et ordonné.
merciiiii cheers
Revenir en haut Aller en bas
kat
Aide active
Aide active


Nombre de messages : 40
Age : 34
Localisation : paris
Cursus : Licence 3 FLE
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: sciences du langage CM   Mer 18 Oct 2006 - 18:43

cours du 28/09/06

Langue véhiculaire : dans les régions où vivent plusieurs communautés linguistiques différentes, une des langues de la région peut être utilisée d’une manière privilégiée pour l’intercommunication. On l’appelle langue véhiculaire ou supralocale

Langue vernaculaire : par opposition à la langue véhiculaire, il s’agit là d’un système linguistique spécifique, employé dans la région et la commauté d’origine. Le vernaculaire d’une région peut devenir véhiculaire dans d’autres pays, mais il n’est vernaculaire que là où il est langue maternelle

Il y eut à un moment de l’histoire, une reconnaissance de parenté des groupes de langues.

Il y eut également des politiques d’expansion linguistiques.
Par exemple : processus de latinisation, par le fait que les procès et autres activités juridiques se tenaient obligatoirement en latin.
Le latin a donc subi un phénomène de diversification lié au fait que ce n’étaient pas les mêmes peuples qui la parlaient (ibers, francs celtes)

La diversification est naturelle et la direction dans laquelle elles évoluent est imprévisible.
Substrat : strate apparaissant en dessous d’une langue, ce que le français est pour le latin par exemple ; notion à prendre avec précaution lors de l’analyse des langues .

Au niveau d’un groupe linguistique, d’une classe de langue, on peut dire qu’il y a intercompréhension des locuteurs.

On considère qu’un langue a un dialecte lorsqu’elle en admet au minimum deux.Le patois est une variante régionale au sein d’un dialecte
Le français du Québec n’est pas une déformation du français mais un français qui a les propriétés du français de l’ouest de l’époque de cette colonisation.
L’accent américain viendrait probablement des irlandais.

En 1648, Ravius écrit en anglais un rapprochement sur les langues sémitiques, avec l’idées qu’elles proviennent d’une langue ancienne commune

En allemand le terme Sprachwissenschaft (étude de la langue), a été distingué ensuite du terme Linguistik, qui se rapportait lui aux comparaisons de langues.

En 1862-69, Bleek trouve le groupe des langues Bantu (avec le swahili de la tanzanie et du keynia)
Le zoulou est une langue à clics

Loi de Grassman : lorsqu’on a deux consonnes d’une même syllabe avec aspiration, la première perd l’aspiration
Khth : kth

Maillet, en 1941 à Paris sous occupation allemande, classifie les langues indo-européennes
En résulte pour les langues slaves, la mouvance de l’accent
Polonais : accent sur l'antépénultiènne
Tchèque : accent sur la premiere voyelle
Mais il est toujours mouvant alors qu’il est constant par exemple en allemand
Revenir en haut Aller en bas
louli
Consultant(e)


Nombre de messages : 4
Age : 34
Cursus : 1er
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Mer 18 Oct 2006 - 23:09

Kat, je te remercie au nom de tous les étudiants étrangers, j'ai moins de peur des études qu'auparavant grace à toi . Vraiment merci
Revenir en haut Aller en bas
h y
Invité



MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Jeu 19 Oct 2006 - 15:40

salut,
pouvez donner le résumé de cours à partir de 1ére semestre jusq'à maintenant? merci d'avance


[edit by will]
Non mais sans rire vous lisez un peu le contenu des messages ?? j'ai écrit juste au dessus de pas poster ce genre de questions ici, et quelques heures plus tard, horreur et stupéfaction ca continue de plus belle !
franchement arretez s'il vous plait de poster n'importe où, ici c'est réservé aux cours ! pour toutes questions, réclamations, félicitations et j'en passe c'est plutôt dans la catégorie EXTRAS qu'il faut vous diriger !!!
merci

ps: les prochains messages de cet acabit je les supprime illico sans préavis ni trace. Ce ne sera pas faute d'avoir prévenu
et allez faire un tour du coté des règles et tutoriaux bon sang
ps bis : Si vous y êtes déja allé et que vous postez là il faut... ce message ne s'adresse pas à vous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Georges Rebuschi
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 2
Age : 68
Cursus : 1er semestre 2006-2007
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Sam 21 Oct 2006 - 17:47

Remarques de G. Rebuschi
** J'interviens en commençant mes paragraphes par un double astérisque (**)

kat a écrit:
CM lingui G du 21/09/06

1°/ Introduction

La linguistique se situe dans le cadre des sciences humaines et sociales, elle est science du langage en tant qu’elle apprehende la diversité de langues.

**Non: ...en tant qu'il (=le langage) est appréhendé à travers la diversité des langues

On ne peut pas s’interesser qu’à une seule langue.

**On peut bien sûr le faire, mais cela ne permet pas de développer des hypothèses sur le sujet central de la linguistique, qui est double: d'une part, qu'est-ce qui est "invariant" dans les langues naturelles, et d'autre part, jusqu'où les langues varient-elles.

Le langage est spécifique à l’espèce humaine.

**Voir cepedant les discussions sur l'acquisition de la langue des signes américaine par des primates (chimpanzés etc.) pour un cas limite.
**Deux sites parmi d'autres (et les liens):
- http://www.mnsu.edu/emuseum/cultural/language/chimpanzee.html
- http://en.wikipedia.org/wiki/Washoe_(chimpanzee)

A) Signe linguistique à deux faces : la troiisème face, est la propriété combinatoire
C’est la combination (combinatoire des mots) qui permet de produire des énoncés, le propre à la langue humaine.
C'est à dire qu’en ajoutant un mot à un autre, il y a cohésion ou non.
Donc il y a bien une face cachée qui determine le genre, exemple entre « table » et « cable », il n’y a rien qui permet de determiner le genre.
Mais il y a aussi le fait d’appartenir ou non à une certaine catégorie de mots, qui est une propriété combinatoire essentielle.

Statut de la langue des signes : le signifiant n’est pas linéaire, il n’y pas de simultanéité dans l’énonciation des sons.

**Pas très clair: dans les langues des signes, effectivement, il n'y a pas linéarité absolue, puisque l'on peut faire "non" en remuant la tête tout en "signant" précisément la phrase donc on veut dire qu'elle n'est pas vraie. Par contre, l'émission des sons relève évidemment non pas de la, ou plutôt des, langue(s) de signes, mais des langues naturelles orales, dans lesquelles les sons de bases ou "phonèmes" sont nécessairement articulés les uns après les autres.
**Noter aussi, mais c'est peut-être trop technique pour le niveau de L1F01, qu'il y a des problèmes de limite par toujours évidente entre la suite de deux phonèmes et la coarticulation des propriétés des deux phonèmes qui revient à en construire un (même s'il est attesté indépendamment, par ex. /n+j/ => nasale palatale, généralement orthographiée "gn-" en français ou en italien, et que je noterai ici avec un(e) tilde comme en espagnol: ñ. Cette consonne nasale palatale peut par exemple être produite en prononçant très vite" i(l)n'y a pas d'eau)", ou l'on peut passer de [iln+i+a..pado] à [inja...] puis à [iña..–].

La langue des signes française : avec syntaxe
La langue signée française : gestes représentants les lettres de l’alphabet.

**Toute langue a une syntaxe, par définition, puisqu'une langue, ce n''est pas qu'un "lexique" ou une liste d'unités signifiantes, mais aussi une COMBINATOIRE. Cela dit, il y a bien une syntaxe autonome de la / des langue(s) des signes; je voulais attirer l'attention sur la différence entre "langue des signes" (ce dont je viens de parler-- par ex. la langue des signes française, utilisée par les sourds-muets de France, et les "langues signées", dont le "français signé" qui est du "vrai français" écrit, certains gestes des mains et positions des doigts représentant les lettres de l'alphabet: le français signé, c'est donc un codage du français écrit, avec ses conventions, et ses irrégularités orthographiques.

B) Au XIX ème siècle, linguistique comparée ou comparative.
Il n’y a pas de véritable reflexion linguistique avant Ferdinand de Saussure,
**Oh! La réflexion linguistique i.e. sur (au moins) unle angue ET sur le langage a commencé dans l'Atiquité, tant grecque qu'indienne. Voir le petit bouquin (un peuvieilli malheureusmeent de Mounin, _Histoire de la linguistique des origines au 19e siècle_, paru au PUF.

....qui instaure une approche centrée sur le signe linguistique et non sur le sens de l’énoncé, de la phrase, ce que déplore Léonard Bloomfield.

**Ce que Leonard Bloomfield déplorait, c'était que le Cours de Saussure ait été centré sur le signe (simple) plutôt que sur la phrase ou l'énoncé. Mais il n'a pas jugé utile de se centrer sur l'étude du sens des phrases, loin de là!
**Cela dit, aussi loin que l'on remonte dans l'antiquité grecque par exemple, ce que le linguiste français André Martinet a appelé "double articulation", i.e.:
(a) l'articulation de phonèmes (=la 2e articulation) et
(b) l'articulation de signes dotés de sens, signes dont le signifiant est généralement constitué de plusieurs phonèmes (=la première articulation, dans les termes de Martinet)a été reconnu.
**Les grammairiens grecs de l'antiquité (puis les latins ensuite) explicitaient même que les sons/phonèmes [attention, l'emploi ici de ce terme est un anachronisme de ma part!] se combinentn entre eux pour donner des syllabes, les syllabes entre elles pour donner des mots (niveau où apparaît le sens), et que les mots se combinaient entre eux pour donner des phrases.


La linguistique s’est plus développée aux USA grâce à l’étude des langues amérindiennes.

C) Qu’y a –t’il de constant entre les langues, et jusqu’où varient-t’elles ?
**Je ne vois pas de rapport entre la question et ce qui suit. Ce que j'ai commencé à faire avec la conjugaison au cours des deux derniers CM,et la suite, je l'espère, permettra de mieux faire comprendre quel genre de réponses on peutattendre

L’écriture est apparue dans un contexte pour certaines fonctions, comme le fait d’établir des comptabilités, ou écrire des textes religieux.
Mais il n'y avait aucun texte parlant du langage.

**Précisons: les premiers textes connus ne parlaient pas du langage, mais faisaient comme tout lemonde, y-compris à l'oral: ils servaient à dire des choses plus directement pertinentes pour la vie (quotidienne, politique, religieuse...).

Le premier texte était
**En Grèce, leS premierS texteS qui ont traité du langage PORtaiENt...
sur la rhétorique (pour agir sur les autres), par les Grecs, et ce n’est pas un hasard si cette apparition s’est faite en même temps que celle de la démocratie :
_Le but était de pouvoir convaincre lors de procès, ou en politique.
_Logographes : ceux qui écrivaient des discours
**Par exemple pour des accusés qui ne savaient pas bien s'exprimer, parce qu'il n'y avait pas d'avocats!

_Différence entre convaincre et démontrer
**Cette différence, que tout le monde pouvait ressentir, a été traitée de front par les philosophes qui tenaient à connaître les conditions d'un discours vrai (et non seulement probable), d'où la dénonciation des "sophismes" -- les sophistes étaient au départ, comme l'étymologie l'indique, des amis de la sagesse, mais les dérives rhétoriques les ont vites fait apparaître comme des "baratineurs" plus ou moins professionnels, et le terme de "sophisme" désigne à partir de ce moment-là un raisonnement erroné ou fallacieux.

_Le rapport entre le langage et le raisonnement : se base toujours sur le vrai (Platon, Aristote, et les logiciens plus tard)

Au IV ème siècle avt JC, sont apparues les grammaires explicatives.
**Non, au 2e siècle seulement (d'après les textes qui ont survécu aux aléas de l'histoire)

Elles apparaissaient dans un contexte de plurilinguisme du monde héllenistique, les romains ont commencé à adopter la grammaire grecque au lieu du latin ;

**?? Les grammairiens latins (tous n'étaient pas romains!) ont été influencés énormément par les travaux des grammairiens grecs, mais ils ont adApté les "résultats"des grammairiens hellénistiques au latin, et ce, avec une certaine servilité. Par exemple, ils ont conservé les huit classes de mots établies au 2e siècle avant notre ère, MAIS, comme il n'y avait pas d'article en latin (au contraire du grec qui avait des articles définis), ils on séparé les interjections, que les Grecs traitaient comme une sous-classe d'adverbe des adverbe précisément



l’activité de grammairien était orientée vers, et liée à la litterature.

**Pour des raisons culturelles, pas linguistiques, mais nous en sommes les héritiers,puisque l'on fait de la linguistique dans des facultés "de lettres".


voilà, merci d'apporter compléments et rectifications si nécessaire

[edit by Will]
Voilà alors comme tu l'as demandé, me suis permis de venir mettre en page et ordonné un tout petit peu ceci. Je pense pouvoir repasser un peu plus tard pour le deuxième post et surtout pour completer deux ou trois choses infimes que j'ai noté et que je ne voi pas ici (mais l'inverse est plus flagrant encore).

Surtout je voulais te remercier au nom de tout les étudiants qui ont des difficultés à retirer de ce CM un cours structuré et ordonné.
merciiiii cheers

**Et moi, je demande pardon, parce qu'apparemment je n'ai pas une démarche assez scolaire ou militariste, mais j'ai aussi un peu envie de résister à cette envie que vous, les étudiants, semblez attendre ;-)
Revenir en haut Aller en bas
zabou
Invité



MessageSujet: CM 2 à 9 de Mr Rebuschi   Dim 12 Nov 2006 - 14:30

CM 2 du 28.09.2006

Reconnaissance de la parenté entre certaines langues


Plusieurs lanques dérivent du latin vulgaire : italien, français, espagnol...
Le latin est imposé par les conquérants romains : c'est la latinisation de la Gaulle, de l'Espagne...
Les langues parlés dans l'Italie "antique" étaient proches du latin.
Les langues se diversifient par rapport à la langue d'origine (les ibères ne parlent pas le latin de la même façon que les gaulois)
Les langues évoluent dans le temps.
LE LATIN : substrat du français.

* Les médias favorisent la réunification/homogéinisation de la langue. *
Ex: les anglais comprennent mieux "l'américain" grâce aux séries télévisées.

Le gotique est une langue germanique


Au 19ème siècle : siècle de l'impérialisme européen ("règne" de l'homme blanc)
CF poly: le zoulou est une langue parlée en Afrique du Sud
en 1963: loi de Grassman
: 2 syllabes dans lesquelles il y a une consonne aspirée: aspiration perdue.

VOILA POUR LE CM 2, je sais qu'il n'y a pas bcp de choses et c'est essentiellement sous forme de prise de note mais je remercie infiniment d'avance Mr Rebuschi ainsi que les autres étudiants de bien vouloir compléter ou rectifier les informations reçues pendant ce CM 2.


[edit by Will]
Merci surtout à Zabou pour son courage extraordinaire ! ^^
Comme demandé j'ai édité en séparant les CM, corrigé 2 fautes d'ortho et mis un peu en page Wink
Revenir en haut Aller en bas
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Lun 13 Nov 2006 - 22:45

cours posté par Zabou

CM 3

Une langue nationale : le français (depuis 1992)
Pas de langue nationale aux USA sauf en Californie (c'est l'anglais)
(on doit s'adresser à l'administration en anglais)
problème : dans 30 ou 40 ans, il y aura plus d'hispanophones que d'anglophones en Californie.
Certains pays ont une langue nationale, d'autres non.

Le hollandais est un dialecte du néerlandais.
Belgique : on fait l'opposition (distinction nationale) entre le Frandreet (Flandre), la Wallonie et aussi la communauté germanophone qui est minoritaire mais reconnue puisqu'il y a 3 langues nationales
Luxembourg : le luxembourgois/l'allemand (introduit après à l'école) puis par la suite le français.
Suisse: il y a un système de cantons (comme en Belgique) : français/ allemand. Il y a donc diglossie ( entre l'allemand et le suisse alémanique par exemple)
3ème langue officielle en Suisse : l'italien.
4ème langue officielle en Suisse : le Ladin rueto-romance.
Italie : dans le sud de l'Italie il y a certains villages où l'on parle encore grec. Il y a beaucoup de dialectes en Italie.Une partie de l'Italie est germanophone (nord est)
Espagne : catalan, castillan, espagnol
Inde : Bilinguisme (Anglais...)

Etude des langues, etude du langage


Les hommes ont une capacité à produire des phrases, énoncés, etc...
Une langue (sens 1) : un ensemble, de phrases, ouvert et infini.
=> En effet on peut toujours fabriquer de nouvelles phrases.
Cette idée date des années 20 (par L.Bloomfield)
Noam Chomsky utilise cette définition

Une langue (sens 2) : grammaire et lexique de la langue (1)
grammaire prescriptive (ce qu'il faut dire)
grammaire descriptive (ce qui se dit) : selon les conditions sociolinguistiques.

La grammaire décrit:
- La syntaxe (manière dont on combine les mots)
- La morphologie (manière dont on modifie les formes des mots en partant de morphèmes.



VOILA POUR LE CM 3, je sais qu'il n'y a pas beaucoup de choses et c'est essentiellement sous forme de prise de notes mais je remercie infiniment d'avance Mr Rebuschi ainsi que les autres étudiants de bien vouloir compléter ou rectifier les informations reçues pendant ce CM 3.

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant



Dernière édition par Will le Mer 24 Sep 2008 - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Lun 13 Nov 2006 - 23:28

Cours posté par Zabou

CM 4

Il y a un certain niveau d'abstraction :
I (MODAL) (HAVE+EN) (BE+ ING) Vlex
SUFFIXE ELEMENTS OPTIONNELS
(propriété combinatoire)

comparez :
(il) marcherait | (il) aurait marché
(he) would walk | (he) would have walked

_ would : will+passé (élément suffixé)
_ marcherait: passé révolu ou monde fictif (double valeur)

=> Même schéma de construction anglais et français.



would have walked
I MODAL
(passé) (will)

aurait marché (suffixe de participe passé)
I MODAL
inflexion -r-


En basque, presque tous les verbes se conjuguent avec un auxiliaire.
Pronom et sujet sont non-obligatoires.



VOILA POUR LE CM 4, je sais qu'il n'y a pas bcp de choses et c'est essentiellement sous forme de prise de note mais je remercie infiniment d'avance Mr Rebuschi ainsi que les autres étudiants de bien vouloir compléter ou rectifier les informations reçues pendant ce CM 4

[edit by Will]
après chaque cours il/elle? remerci(e) tout le monde pour completer éventuellement c'est génial ^^
C'est l'inverse qui devrait se passer plutôt mais je trouve ca
extra ! ]

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Mar 14 Nov 2006 - 0:48

Cours posté par Zabou

CM 5

Diglossie : Deux variétés de la même langue

rappel
Langue (1) : Ensemble de phrases énoncées
Langue (2) : Caractérisation de cet ensemble
-Grammaire : Syntaxe + Morphologie
-Lexique

Langage : Théorie des langues (2)

Catégorie lexicale :

L'expression du temps
L'expression de la modalité (devoir, pouvoir, etc...)
L'expression de l'aspect (action entamée puis interrompue)
ex : "Il lisait quand je suis rentré" (=> constat)


SENTENCE / UTTERANCE (= anglais)
PHRASE / ENONCE
Enoncé à la 2ème personne du Singulier ou Pluriel particulier enonciatif pragmatique.
ex : "tu es prié de te taire" (=> ordre plutôt qu'un constat)

"Il a dit qu'il était fatigué"
=> change d'un énoncé à l'autre : je/tu

-" Je t'aime
- moi aussi" (je t'aime) => est différent de :
- "Je crois que Pierre t'aime
- Moi aussi je crois qu'il m'aime."

Flexion : mots composés (ex: auto-stop)
Dérivation : bon/bonté, nation/nationalité/nationalisation....
Composition :
** constit-ution
DE " " " "
RE " " " "
"constit" n'existe pas en tant que mot mais il existe si on lui ajoute un suffixe ou un préfixe (ex: anti)

Pas de changement de classe de mots mais il y a des préfixes qui changent le sens.
il chantera => il changera


Les suffixes s'opposent aux autres affixes et correspondent à des variations précises.
Changements réguliers : la flexion
ex: la terminaison des conjugaisons

dérivation : changement des mots, de leur sens.

1957 : syntactique : structures de Noam Chomsky
=> écrit une formule pour l'anglais (qui permet de changer toutes les formulations d'un mot)

Le passé simple : mort des langues

Les verbes varient en fonction des conjugaisons.
Mais attention ! certaines langues n'ont pas de conjugaison (ex : en chinois, il n'y a pas)

Complexe verbal:
(BE+ ING) (HAVE+EN)

(MODE) (HAVE+EN) (BE+ING) Vlex (base verbale)

will walk, eat... (EN)
shall
can
may



VOILA POUR LE CM 5, je sais qu'il n'y a pas bcp de choses et c'est essentiellement sous forme de prise de note mais je remercie infiniment d'avance Mr Rebuschi ainsi que les autres étudiants de bien vouloir compléter ou rectifier les informations reçues pendant ce CM 5.

[édit by will]
Je tiens aussi à m'excuser mais là ca devient un peu dur pour moi... repasser sur tout ça, en plus il y a des choses que je ne comprends pas trop dans les notes rapportées ici, j'ai essayé de corriger du mieux que j'ai pu, mais il se peut que j'y ai malencontreusement glissé quelques nouvelles erreurs.
Je met ça sur le dos de la fatigue ^^ (joker ! Like a Star @ heaven )
aller j'arrete ici et vous laisse le reste des CM tel quel juste après
bonne nuit à tous !! Sleep Sleep Sleep


Like a Star @ heaven valable aussi pour l'orthographe, les oublis de caractères etc...

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Mar 14 Nov 2006 - 0:51

Cours posté par Zabou


CM 6 (26.10.2006)

Le temps et l'aspect

axe temporel => ________/(T)\________(récit)___________/(T 0)\__________

La notion de temps est différente du temps grammatical.
(time =\= tense) en anglais.

-verbes d'action : manger, lire, parler (= verbes dynamiques)
-verbes d'état : savoir... (= verbes statiques)
he walks
il marche
ke is walking (forme progressive)

Le temps grammatical : ne décrit pas le moment où on parle mais le moment d'une action itérative (qui se répète).
CF : il marche.

-Evènement considéré de manière globale : Aspect 0 ; T0
-Expression d'un évènement achevé ou inachevé.
par rapport à un moment donné : Forme progressive (présent ou passé).

Temps morphologique passé :
- global
- achevé
- inachevé

repetition de la même action :
ex : lire le journal, se doucher...
=> elles peuvent être répétées quotidiennement, voir plusieures fois dans la même journée.
On fait référence à une série d'évènement = méta-évènement.
Cette série d'événement n'est pas achevée.
ex : le présent simple en français (présent d'habitude)


avec le verbe d'état :
ex : on sait que la terre est ronde
on ne sait pas depuis quand
on ne pense pas à un début ni à un achèvement (fin) de cette action de savoir
(pas de forme grammaticale pour en parler)
=> en anglais : élément incompatible avec la forme progressive.

Série d'action différent des états.

En anglais: he has read the book yesterday => impossible (idem en espagnol)
En français : il a lu le livre hier => possible



Phase épistémique (avec will)

will : devoir, prédiction, volonté du sujet, probabilité, (+have) obligation

(degré de connaissance) valeur radicale = interpersonnelle
valeur épistémique des verbes modaux


Basque :
  • Vlex + flexion (-accord + Temps)

  • Vl + aspect + Aux


Le morphème "ke" a une valeur modale.

VOILA POUR LE CM 6, je sais qu'il n'y a pas bcp de choses et c'est essentiellement sous forme de prise de note mais je remercie infiniment d'avance Mr Rebuschi ainsi que les autres étudiants de bien vouloir compléter ou rectifier les informations reçues pendant ce CM 6

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Mer 15 Nov 2006 - 14:56

Cours posté par Zabou

CM 7 et 8

SWAHILI
du polycopié


Morphologie concatenative :
=> les morphèmes les uns à côté des autres.

Hiérarchie : flexion modalité aspect verbe lexical.

Le temps : passé et futur non traités symétriquement.

=> cf poly :
- Li : forme du verbe être quand verbe autonome.
- Taka : vouloir (futur)
- Na : présent => il peut aussi signifier "avec" ou "et".

avoir : s'entend " être avec" en swahili => relation réciproque

En swahili : il n'y a pas de marque de genre (masc, fem).

Dans les langues, + ou - de redondance.
ex : I saw myself (anglais)
=> différent pour les langues slaves.


Préfixe sujet Préfixe objet :
- li
- ta
- na
- me
- ki (circonstance)
- kwwa : 2ème forme pour "être"

Préfixe sujet + temps + (kwwa) + pref. sujet + aspect (= pref objet) + Vl
li na
na ki (participe présent)
ta me


Répétition => "je suis moi lisant..."

Opposition singulier/pluriel non-obligatoire dans toutes les langues.

La forme casuelle et les déclinaisons :
En français, nous (environ) équivalent à on (différent en générique)
En hongrois, l'ordre des mots permet de mettre en valeur, en perspective ( "a" à droite au lieu d'être à gauche).
ex : Jean aime Marie et Marie aime Jean (sens radicalement différent)

Voilà pour les CM 7 et 8, je sais qu'il n'y a pas bcp de choses et c'est essentiellement sous forme de prise de note mais je remercie infiniment d'avance Mr Rebuschi ainsi que les autres étudiants de bien vouloir compléter ou rectifier les informations reçues pendant ces CM.

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
Will
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 358
qq ch à dire ? : CAR - PE - DI - EM !
Cursus : 2eme
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Mer 15 Nov 2006 - 15:36

Cours posté par Zabou

CM 9

Formule générale

(Neg + _i) + Suj + T/A/M [ _kuwa Suj + Asp] + Obj + VL + VF

(formule corrigée par Mr Rebuschi mais je n'ai pas réussi à suivre la correction)
Voilà j'ais mis la forme corrigée (merci à Belladon) histoire d'éviter toutes confusions, c'est une formule unique. les [ ] signifient qu'il sont rajoutés/consérvés pour la forme auxiliare



Récurrences dans les langues naturelles :
=> trouvés par formules de conjugaison
=> permet de découvrir les propriétés cachées des langues
ex : les morphèmes.

Y a-t-il quelque chose de commun pour expliquer ces différences?
=> tout cela montre que les langues varient
La négation en swahili pose des problèmes.

She is going
She has gone => différence d'accent fort "she has gone" (affirmation forte)
She will have gone
She goes

* She goes not => phrase grammaticale
* Goes she ?

John has kissed Mary
John has kicked Mary
L'accent fort exclu la phrase précédente.
L'accent contrasté peut tomber sur n'importe quel terme.
"accent emphatique"

En grec : pas d'article (def, indef)
Variation de formes des noms, adj

nominatif : sujet
vocatif : apostrophe
accusatif : COD

VOILA POUR LE CM 9, je sais qu'il n'y a pas bcp de choses et c'est essentiellement sous forme de prise de note mais je remercie infiniment d'avance Mr Rebuschi ainsi que les autres étudiants de bien vouloir compléter ou rectifier les informations reçues pendant ce CM 9.

[édit by Will]
Je te remercie d'avoir poster ces cours (d'autant plus que l'on constate un effectif qui décroisse de pis en pis à chaque nouveau cours... je pense donc le faire au nom de plusieures personnes ^^ )
Mais je vais déplacer ce post dans le post où il devrait se trouver => SDL CM [ça c'est fait geek ]
==> De plus je pense que je vais le diviser (un post par CM), histoire d'éviter les pages à ralonges et mettre un peu de couleur etc là où il le faut. [et ça aussi c'est fait ^^ enfin !! ça m'en a pris du temps la vache ! ]
voilà cheers

_________________
kyo dake wa 今日だけは juste aujourd’hui
Okuru na 怒るな Ne te mets pas en colère
Shinpai suna 心配すな Ne te fais pas de souci
Kansha shite 感謝して Sois rempli de gratitude
Gyo wo hageme 行を励め Accomplis ton devoir
Hito ni shinsetsu ni 人に親切に Sois bienveillant

Revenir en haut Aller en bas
http://will-ilpga.naturalforum.net
zabou
Invité



MessageSujet: cm du 16/11/2006   Dim 19 Nov 2006 - 15:42

CM du 16/11/2006

Nominatif : GN sujet
affecte un syntagme nominal.

Vocatif : qd on s'adresse à qqn.

Accusatif : G nominal sujet.

Datif : COI.

Génitif : le possésseur

Syntagme nominal : utilisation récente.

TON [TÊS AGATHÊS KORÊS]* ASKON
Le la bonne fille sac
[ syntagme nominal]*

TÊS : génitif
KORÊS : génitif => au lieu de "de" : tout est au géitif.
AGATHÊS :génitif

The good girl's bag.


Catégories grammaticales
.
( différent des catégories syntaxiques)
=> pour tous les groupes de mots, syntagmes...

=> forme progressive en anglais.
ce sont des catégories conceptuelles (n'est pas disponible en français).

Il y a donc des variations dans les catégories grammaticales.

LE NOMBRE DANS LES EXPRESSIONS NOMINALES
.

Formes normales : singulier ou pluriel.

les numereaux :
en grec, il y a une différence entre les nombres paires ou impaires (qui sont singuliers ou pluriels).
Certains mots ne peuvent être utilisés qu'au pluriel (ex: en bantou les liquides comme l'eau ne sont qu'au pluriel).

Dénombrement ou non => comptable/ non comptables.
ex : du riz est un terme massif : c'est à dire non comptable ("du", "de la"...).
Le "comptable" / "non comptable" se situe en dehors de l'opposition singulier/ pluriel.

ex: en français, "bétail" est indénombrable.
une "tête" de bétail (pour pouvoir dénombrer)

en anglais: "cattle" est indénombrable.
on dénombre aussi avec "head" (sans "s")
"two head of cattle"

LE HONGROIS

une personne : EGY EMBER
l'être humain : AZ EMBER
les gens : AZ EMBEREK. (EK indique le pluriel).

KET EMBER (on ne peut pas ajouter la marque de pluriel)
(adj numéral)

La redondance
ex: "two horses"
on récupère de l'information perdue ailleurs.

BESZEL : parle
BESZELNEK : parlent (si il y a un syntagme nominal au pluriel, le nombre est au pluriel)

SOK EMBER : beaucoup de gens.
=> il n'y a pas de rendondance.

LE BASQUE :

Gizon : UN homme.

BI GIZON : "deux hommes".

HIRUM GIZON : "trois hommes".

LEU GIZON : "quatre hommes".

GIZONA : L'homme

BI GIZONAK : deux hommes.


Voilà pour le CM du 16/11/2006, merci bcp de rajouter des infos SVP!!! et si Mr Rebuschi pouvait ajouter qqs infos ou corriger les éventuelles erreurs... MERCI D'AVANCE A TOUS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! et bon courage!!!

[edit by Will]
Merci à toi encore une fois pour le cours!!
Mais est-ce-que je pourrais te demander ne plus créer à chaque fois un post, mais plutôt de poster directement à la suite du cours ? (ca m'évitera de toujours avoir à le replacer).
Et ensuite pourrais-tu mettre un peu en page tes cours ? j'entend par là mettre de la couleur sur les choses importantes souligner les titres ect... ça rend le cours plus facil à consulter et ça m'évite aussi de le faire et donc d'avoir à repasser sur les cours de tout un chacun. Wink
Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Zabou
Invité



MessageSujet: cm du 23/11/2006   Dim 26 Nov 2006 - 16:14

CM DU 23/11/2006

Tu veux [un livre bleu] OU [un rouge]

Il y a une ellipse du nom livre ; le nom « livre » n’est pas réalisé phonétiquement c’est une construction endocentrique.

Il y a deux strates dans les SN :
Un déterminant et
Un GN

Ex :

__________SN

Det__________________GN

_____________N …

(il faut mettre les flèches) Wink

article
démonstratif
possessif

Mes meilleurs amis et pires ennemis.
__________GN__________GN

Ici, pour l’ellipse : je ne répète pas « mes ».

Ellipse = non répétition d’un mot qui vient d’être mentionné dans le discours.

Syntagme prépositionnel : ex : « dans le jardin »

Nom + adj (meilleurs amis) : sous partie d’une GN.

Soit : on coordonne deux SN (à l’aide d’une conjonction)
Soit : on met le mot que l’on peut aussi ellipser en facteur commun devant les 2 noms.

L’ellipse permet de ne pas toujours utiliser des déterminants, dangereux du point de vue de la méthodologie.


« Se marier » est différent de « s’épouser ».
:::::> il ne peux donc pas y avoir d’ellipse
______________________SN

________________DET______GN

_____________GN______CONJ __GN

(il faut mettre les flèches)

Dans certains cas, l’ellipse du nom paraît extrêmement difficile :

Ex : le livre qui est sur la table

· * le (ellipse) qui est sur le lit
· celui qui est sur le lit (OK)


Les coordinations

Un berger allemand et un belge
(ambiguïté)

Le philosophe allemand et le (ellipse) grec. OK

La philosophie allemande et la (ellipse) grecque.
:::: > bizarre. On préfère répéter le nom.

Pour les origines géographiques au sens large : on catégorise
L’ellipse ne fonctionne pas bien, cela créé une ambiguïté.

Ex : pour la philosophie

Au contraire :
Pour le philosophe, la nationalité ne le caractérise pas en tant que philosophe, chien ou berger.
Donc l’ellipse fonctionne


La [chirurgie dentaire] et l’esthétique:::: > bizarre
car se sont 2 spécialités différentes, 2 catégories distinctes.

Ellipse : phénomène purement syntaxique

UN COMPLEMENT INTRODUIT PAR UNE PREPOSITION :
Ex : un sauteur en hauteur et un à la perche.:::: > on a besoin de répéter le mot « sauteur »

Les adj qui ne permettent pas l’ellipse du nom ne peuvent pas être introdiuts par le verbe être.

Le nombre de mots composés est plus grand que ne le dit le dico.
Ex : saut en hauteur

[edit by Will]
Voila sujet replacé ^^
Je tiens à vraiment remercier Zabou pour son aide active, c'est d'ailleurs dommage que tu ne sois pas inscrit(e)
Revenir en haut Aller en bas
Polyphile
Aide active
Aide active
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 28
Localisation : Antipodes
qq ch à dire ? : LA, CA
Cursus : M2 Documents Électroniques et Flux d'Information + M2 DIAPASON Handicap langagier, prévention, diagnostic, réhabilitation
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   Dim 27 Jan 2008 - 16:17

oui merci de sa part!!!!!! Ses cours me sauvent la vie!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intro aux Sciences du langage [CM]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intro aux Sciences du langage [CM]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expression de la volonté du peuple (intro)
» Français : le langage et ses troubles (semaines 1, 2 et 4)
» Un boîtier pour comprendre le langage des chats
» La peur du langage eschatologique...
» Chez nous aussi le langage se met en place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Étudiants de l'ILPGA :: Sciences Du Langage :: Licence 1 - Semestre 1-
Sauter vers: