AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Grammaire [TD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kat
Aide active
Aide active


Nombre de messages : 40
Age : 34
Localisation : paris
Cursus : Licence 3 FLE
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Grammaire [TD]   Mar 16 Jan 2007 - 23:15

cours n°1 :

la grammaire : deux niveaux d'analyse :
-la morphologie
-la syntaxe


la morphologie va donc traiter de la formation des mots, dans toutes les étapes de la dérivation :

ex : lourdement : adverbe, de quoi est-il composé ? De l'adjectif « lourd » (radical)mis à la forme féminine. (en effet, il s'agit d'un résidu du latin, qui fabriquait les adverbes de cette manière), et du suffixe « -ment » qui est en fait une forme ablative (présence du « t ») du mot latin « mens » qui signifie « esprit ».

lors de l'analyse grammaticale, on parle également de syntaxe, c'est à dire que l'on va s'intéresser aux liens que tissent les mots entre eux au sein d'une phrase.

Il conviendra de détailler l'analyse.
Lorsqu'on parle d'emplois, il s'agit des différentes formes du type syntaxique.
Ex : le Monde : la présence de l'article défini détermine le substantif comme étant une unité unique, c'est à dire que l'on dit « le monde », comme on dirait « la Nature », car il n'y en a qu'un(e) qui puisse exister.

L'analyse grammaticale : son objectif est donc de reconnaître la nature et la fonction des mots à l'intérieur d'une proposition.
(nature : catégorie grammaticale, également appelée : les parties du discours)

Dans l'analyse grammaticale, notamment lorsqu'on parle de la nature des mots, il conviendra de faire attention à la terminologie que l'on utilise :
ex : son, sa, ses : dans les grammaires scolaires il est très fréquent de les appeler : adjectifs possessifs, de la même qu'on considère : ce, ces, cette... comme des adjectifs démonstratifs.
Attention : il s'agit d 'une erreur : en effet, contrairement aux adjectifs qui sont facultatifs (leur présence n'est en effet pas obligatoire dans un GN), et qui jouissent d'une certaine autonomie (il peut en effet se placer avant ou après le substantifs, les déterminants possessifs (son, sa, ses..) et les déterminants démonstratifs (ce, ces, cet, ...) se comportent au niveau de leur distribution à la manière des déterminants : en effet, ils précèdent le substantif (pas d'autre choix), et déterminent le substantif.


Les catégories grammaticales : (cf brochure) (à chaque fois on définira les catégories sous trois aspects : 1)-sémantique, 2)-morphologique, 3)-syntaxique)


les adjectifs : 1) sert à donner des propriétés au nom
2)il est variable en genre et en nombre et se rapporte au nom
3)il est facultatif, sa présence n'est pas obligatoire, il quand même possible d'avoir une phrase grammaticale sans lui.

Le nom : 1) il est très important car il désigne le concept, la substance, constitué comme objet de pensée (dans le dictionnaire le nom qualifié de virtuel, car il ne désigne que le concept mais pas la réalité de celui-ci ; en revanche, le nom devient actuel dès qu'il est dans le discours, c'est à dire qu'il devient réel, on dit qu'il est actualisé)
2)le nom est susceptible de varier en genre et en nombre.
3)La fonction syntaxique du nom sera : sujet, complément d'objet.

Le déterminant : 1) détermine de quelle chose on parle, il quantifie (un, deux, trois, plusieurs), il actualise le nom, le fait passer du virtuel à l'actuel.
Les différentes sortes de déterminants : -articles : indéfinis, définis, partitifs (du, de la, c'est à dire que l'on prélève une partie d'un tout qui est indénombrable)
-déterminants démonstratifs : ce, ces, cet, cette...
-déterminants possessifs : son, sa, ses, mes...
-déterminants numéraux.

Le verbe : 1) d'action ou d'état, il établi un procès.
2)il varie en personne (on parle des 6 personnes), en voix (active/passive), en mode, en temps.
3)D'un point de vue syntaxique, il représente le pivot, le noyau dur, qui relie tous les éléments de la phrase ;

les pronoms : du point de vue de leur structure, les pronoms sont formés d'un nom, et d'un déterminant : leur rôle est donc de reprendre le nom dans une phrase où il a déjà été énoncé.
Il y a les pronoms : -personnels
-représentant : qui reprennent un groupe nominal

les adverbes : 1) adjonction de sens, formation du superlatif, variation en degré, exprime la manière
2)sont invariables
-quelques ex : si, arrière, avant, tellement, lourdement, très, beaucoup

les conjonctions : -de coordination : et, ou, ni, mais, or, car, donc
-de subordination : quand, lorsque, alors, que
2)mots invariables
3)sert d'outil de liaison, qui relie deux éléments :
de coordination : relie des éléments de même nature syntaxique
de subordination : relie des éléments de nature syntaxique différente, c'est à dire une proposition subordonnée, et une proposition principale

les prépositions : à, de, par, pour, sans
2)ils sont invariables
3)ils servent à introduire un complément circonstanciel

les interjections : aïe ! Chut !....
1)valeur expressive, émotive
2)elles sont invariables
3)elles ne modifient aucun élément de la phrase et ne sont modifiées par aucun.

Certains mots peuvent subir un phénomène de conversion :
le coucher : infinitif substantivé
« voyagez serein » : adjectif utilisé comme un adverbe


exemples d 'analyse de la brochure : p 41
1) -« la patte d'oie du château de Rueil »
article partitif : du : « de le » préposition + article en amalgame
« du » détermine le nom « château (le) et le complément du nom « patte d'oie » (de)
« que je connaissais pour l'avoir beaucoup rencontrée »
l' : pronom représentant « cette personne », il s'agit donc d'une forme élidée.
Pronom personnel de la 3ème personne, reprend le féminin et le singulier
fonction : complément d'objet direct.
« les quelques centaines de personne » : quelques : déterminant indéfini, qui en fait est un déterminant complexe : « les quelques » et sert à déterminer les nom qui se trouve après ;
« de ses feux alentis » : substantif : nom commun masculin pluriel ; fonction : complément circonstanciel de moyen du verbe « éclairer ».
« chevaux dont nous voyions » : pronom relatif, car il introduit une proposition subordonnée relative ; fonction : complément du nom « croupe ».




Revenir en haut Aller en bas
Julia
Consultant(e)
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Localisation : 91 Essonne
Cursus : 3ème
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Suite   Dim 28 Jan 2007 - 0:29

LES DIFFERENTS TYPES DE COMPLEMENTS


Pour définir le type d'un complément, on regarde le mot qui est complété :

1- Le nom : donne le complément du nom : " Le livre de mon père "

2 - L'adjectif : donne le complément de l'adjectif : " Il est fou de toi "

3- Le verbe : donne deux grands types de compléments :

a) Le complément d'objet : essentiel et non-effaçable
- Complément d'Objet Direct (COD) : introduit le complément directement, sans préposition, et ne peut être enlevé de la phrase.
- Complément d'Objet Indirect (COI) : introduit le complément à l'aide d'une préposition, donne un complément essentiel à la phrase.
- Complément d'Objet Second (COS) : cas particulier de COI, il apparait juste après un COD.
ex : " J'ai écrit une lettre à ma mère "

b) Le complément circonstanciel : sert à indiquer une circonstance dans laquelle se déroule la phrase
- Le complément circonstanciel de temps
- Le complément circonstanciel de lieu
- Le complément circonstanciel de manière
- Le complément circonstanciel de moyen
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/leifang
The Pink
Invité



MessageSujet: LES DIFFERENTS TYPES DE GRAMMAIRES   Mar 30 Jan 2007 - 14:06

TP du 29.01.2007


I/Grammaire et linguistique.
1)Grammaire.
La 1ère grammaire date du IV°s. avant J-C,c'est la grammaire du sanscirt écrite par PANINI.Ses objectifs étaient d'expliquer et de faciliter la lecture des textes anciens.
Au XVI°,ses objectifs étaient d'aider à l'apprentissage des langues étrangères.La 1ère grammaire française à été ecrite par un anglais PALSGRAVE.Les textes littéraies anciens sont peu à peu pris comme modèle car leur langue est pure.C'est à partir de ces textes que les règles ont été établies.
Le but de la grammaire est donc d'apprendre à bien parler. L'Académie Française fondée en 1635 dicte une norme à suivre:parler la bonne langue française.

2)Linguistique.
Elle a un caractère scientifique,et son objectif est la description des langues.Elle est objective et sans jugements de valeur,et sinteresse à toutes les formes (correctes ou incorrectes):
->phrases normées;
->phrases gramaticales socialement dévalorisées;
->phrases agrammaticales (marquées par *).
Elle cherche donc à rendre compte de tous les comportements de communication orale,et s'inscrit dans un cadre théorique bien particulier. Elle requiert certaines connaissances,et privilégie l'oral.

II/Comparaison de 2 tables des matières.
LIRE P44-45.


III/Autres types de grammaires.
1)Grammaire d'usage.
Elle s'est developpée depuis le XVII°s.,et vise à faire respécter des règles pour bien parler,bien se faire comprendre.Le modèle suivit est celui de la Cour.Il y a une diversité d'usages de la langue,elle est préscriptive et puriste.Ce courant était très présent aux XVIII° et XIX°s., et l'est encore aujourd'hui.

2)Grammaires scolaires.
Elles sont normatives et simplifiées au maximum,afin d'être adaptées à un public non spécialiste.

3)Grammaire méthodique.
Elle se fonde sur le français contemporain,et privilégie l'oral.Elle a une optique linguistique et s'appuie sur divers courants théoriques.Elle rappelle l'usage normé,et cite tous les différents usages que l'on peut utiliser.Enfin,elle prend en compte divers aspects du domaine des sciences du langague tels que la sémantique,la pragmatique...

Quelques références...
Vaugelas Remarques sur la langue française utiles à ceux qui veulent bien écrire et bien parler.
Grevisse Le bon usage.
Revenir en haut Aller en bas
Alex
Aide hyper-active
Aide hyper-active
avatar

Nombre de messages : 119
Age : 30
Localisation : Seine-Saint-Denis
Cursus : 3ème
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: TD 12/02   Lun 12 Fév 2007 - 16:23

Les déterminants du nom

C'est une classe de mots qui précèdent nécessairement le substantif quand ce dernier est sujet ou complément d'objet. Ils permettent de faire passer à la classe de nom n'importe quel mot lexical (=> substantiver)
Le déterminant du nom a deux rôles :
- identification : permet d'identifier l'objet du monde auquel on revoit par un mot (actualiser le virtuel en réel) et détermine lequel de ces objets est-ce.
- quantifier le nom. Valable pour presque tous les déterminants.


Les différents types de classement

I.Classement d'après les types de déterminants

1. Articles

- indéfinis : un, une, des
- définis : le, la, les
- partitifs : du, de la

2. Ce que la grammaire traditionnelle appelle "adjectifs" (non qualificatifs)
-déterminants indéfinis : chaque, tous,..
-déterminants numéraux cardinaux : un (remplaçable par un seul pour le distinguer de l'article indéfini), deux, quatre, douze..
-déterminants possessifs : leurs, mon, tes, sa, ..
-déterminants démonstratifs : ces, cette, ..
-déterminant interrogatif : quel => "Quelle note as-tu eue?"

3. Déterminants complexes

Il s'agit de locutions à valeur de déterminant.
Une locution est composé de plusieurs mots pour en désigner un seul (à ne pas confondre avec un groupe déterminant composé de déterminants).
Ex : "Une foule de problèmes" (différent de "une foule de gens" où foule est le nom principal et non un déterminant, puisqu'il n'a pas perdu son sens propre, comme dans "une foule de problèmes"), "peu de choses"

(parties soulignées = déterminants)

II. Classement d'après le fonctionnement


1. Spécifiques
Ils ne peuvent pas se combiner entre eux (*"un le cartable", *"le mon chien")
Ce sont les possessifs, démonstratifs et interrogatif.

2. Secondaire
Ils peuvent apparaître seuls (déterminants indéfinis, numéraux, complèxes), se combiner avec un déterminant spécifique (sauf pour quelques exceptions) et se combiner entre eux ("Plusieurs autres sacs").


III. Classement d'après le sens.
Un déterminant peut quantifier et qualifier un nom.

1. Quantifiant
Il apporte une information sur la quantité d'objet(s) énoncé(s) de manière plus ou moins précise.
-les articles (le / les = imprecis)
-les cardinaux (un, deux, sept = précis)
-les indéfinis qui évoquent la quantité (plusieurs, quelques = imprécis / aucun, tous = précis)

2. Caractérisant
Il évoque la propriété, les caractéristiques de l'objet
- indéfinis (tel, même, autres)
Ex : "J'ai le même sac que toi"

3. Quantifiant caractérisant
-démonstratif (sing/plur) - Caractérise une position spacio-temporelle (celle-ci, celle-là)
-possessif (ton / mes / leur) - Quantifie et précisent l'appartenance
-certains indéfinis (certains, divers, différents)
-les déterminants complexes formés sur un nom (une foule de, un doigt de, ...)



(Je laisse le soin à quelqu'un d'autre de faire L'article, parce que mes notes sont incomplètes)
Revenir en haut Aller en bas
http://biblio-du-net.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grammaire [TD]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grammaire [TD]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La polysémie - grammaire
» peut-on m'interdire de faire acheter un cahier de grammaire?
» Recopier les définitions et les règles de grammaire
» progression grammaire troisième - que faire ?
» Grammaire Sausy ( Latin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Étudiants de l'ILPGA :: Sciences Du Langage :: Licence 1 - Semestre 2-
Sauter vers: